Art moderne, un catalogue au service d'un récit

À l'occasion d'une vente aux enchères consacrée aux arts plastiques marocains de la période des années 1960 et 1970, la CMOOA a produit un catalogue sélectif, élaboré et conséquemment documenté. Posant, ainsi, les premiers jalons d'une histoire de l'art moderne national qui reste à écrire.

Par

La minutieuse sélection des artistes du catalogue, comme celle des œuvres, couvrant la période des années 1960 et 1970, en fait plus qu'une simple opération commerciale, un véritable manifeste. Crédit: Mohammed Chebâa, 1967, acrylique sur toile

Ce samedi 23 juin, aura lieu une vente aux enchères à la Galerie CMOOA, à Casablanca. Une énième? Pas tout à fait, si l’on scrute attentivement le catalogue publié à l’occasion par la Compagnie marocaine des œuvres et objets d’art. La minutieuse sélection des artistes, comme celle des œuvres, couvrant la période des années 1960 et 1970, en fait plus qu’une simple opération commerciale, un véritable manifeste. “Ce catalogue est le fruit d’une longue recherche pour trouver les œuvres les plus marquantes de cette période, ainsi que les archives appropriées, qui expliciteraient au mieux la naissance de la modernité artistique marocaine”, écrit, en préambule dudit catalogue, Hicham Daoudi, le très dynamique et médiatisé patron de la célèbre maison de vente. Un grand format de…

article suivant

Cannabis : les recommandations du CESE à l’épreuve des réalités socio-économiques