Hommage: Izza Génini, le docu corps et âme

Après Mohamed Mourabiti à Tahanaout, c’est au tour de l’association AnouArts de célébrer la productrice-réalisatrice, à travers un événement intitulé “Toute 
une semaine avec Izza Génini”, jusqu’au 12 mai au cinéma Ritz. Une rencontre 
qui fait frémir de bonheur cette Casablancaise de 76 ans.

Par

Izza Génini, sur le tournage de sa série documentaire Maroc Corps et Âme - Transes marocaines (disponible en DVD). Crédit: DR

Son parcours est jalonné de rencontres. Elle parle de providence et assure avoir été plus sollicitée par les évènements qu’elle n’a forcé le destin. Une femme de poigne qui honore allégrement le sens de son prénom berbère : puissance, force. Quand Izza quitte son Casablanca natal en décembre 1959, elle a 17 ans. Elle ne le revoit que quatorze ans plus tard. Depuis, elle cherche avec acharnement des prétextes pour y retourner. Au point de faire du Maroc l’essentiel de ses travaux. Cette semaine, c’est l’intégrale de ses films qui est programmée au cinéma Ritz. Un hommage, une consécration pensée par l’association casablancaise AnouArts, fondée par Najib Senhadji et Mohamed Laroussi. Les projections sont suivies de débats et de concerts. Izza en parle avec émotion : “C’est un mélange de joie, d’excitation et de trac. Ce n’est…

article suivant

Le gouvernement suspend l'organisation des festivals et des manifestations culturelles