Haite Group : de l'aéronautique à la Cité Mohammed VI Tanger Tech

L'annonce de la construction de la "Cité Mohammed VI Tanger Tech" a mis le groupe chinois Haite, spécialisé dans l'aéronautique, sur le devant de la scène.

Par

Mohammed VI et Li Biao. Crédit : MAP

Avec 10 milliards de dollars d’investissements prévus sur les 10 prochaines années, la « Cité Mohammed VI Tanger Tech » s’annonce comme l’un des projets structurants majeurs de ces 20 dernières années au Maroc. Derrière ce projet se trouve, aux côtés de BMCE Bank of Africa, le groupe chinois Haite, spécialisé dans l’aviation, pour un investissement initial chiffré à 1 milliard de dollars pour la construction de la ville. Si le mémorandum d’entente signé entre BMCE Bank, Haite Group et la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima date de la visite royale en chine en mai 2016, le Maroc n’est pas un terrain complètement inconnu pour Li Biao, le président du groupe basé à Chengdu.

Lire aussi : Un milliard de dollars pour la future « Cité Mohammed VI Tanger Tech »

L’homme d’affaires chinois avait été reçu par la présidente de la CGEM, Miriem Bensalah-Chaqroun, dès novembre 2015. Une visite organisée « afin de permettre au Président du groupe de connaître le Maroc et son climat des affaires ainsi que d’identifier des opportunités d’affaires et d’investissement dans les domaines et secteurs d’activité du groupe« , indiquait alors la CGEM. Dont acte, au vu de l’importance de l’investissement du groupe au Maroc.

Qui est Haite Group ?

Haite Group est la première compagnie chinoise privée dans l’aéronautique. Boeing, Airbus et Bombardier comptent parmi les clients de ce groupe qui emploie près d’un millier de personnes. L’entreprise intervient sur l’ensemble de la chaîne de production dans l’aviation, de la fabrication de pièces à la maintenance, en passant par le développement de logiciels ou encore la formation et l’entraînement des pilotes.

C’est d’ailleurs dans ce dernier domaine qu’était intervenu le plus gros investissement à l’étranger pour la compagnie, avant l’annonce de la Cité Mohammed VI de Tanger. Il s’agissait d’un budget de 95 millions de dollars pour un centre d’entraînement à l’aviation, à Singapour, ce qui représentait d’ailleurs l’essentiel de la présence internationale de l’entreprise chinoise.

Si le secteur de l’aviation constitue le cœur de métier du groupe, on note que Haite opère également dans l’immobilier, les énergies renouvelables, les mines et la finance. Cet éloignement de son activité principale correspond « à une stratégie de diversification opérée par beaucoup de groupes chinois« , nous explique un expert du tissu industriel chinois.

La plus importante opération internationale du groupe

Le méga-investissement conjointement mené par BMCE et Haite Group devrait donc constituer la plus grosse opération à l’international pour le groupe chinois, dont le chiffre d’affaires national en 2015 a d’ailleurs connu une baisse de 14 %. À l’inverse, ses activités internationales ont connu une progression de plus de 200 % entre 2014 et 2015, portées notamment par le centre d’entraînement singapourien. En 2016, le chiffre d’affaires du groupe s’élève à 717 millions de dirhams, selon les données de Reuters, cités par zonebourse.

En choisissant Tanger pour son plus important projet à l’international, le président du groupe est conscient de l’emplacement stratégique de la ville industrielle Mohammed VI. Il déclarait à la MAP, à l’occasion du lancement du projet, que « la position géographique centrale de Tanger, à la croisée des continents, à seulement 15 kilomètres de l’Europe, et avec une infrastructure notoire à savoir le port Tanger Med et les installations associées », avaient beaucoup compté dans sa décision. Un choix d’autant plus stratégique que parmi les partenaires de la firme chinoise se trouve Boeing, qui a annoncé la création de 8.700 emplois à Tanger, alors que l’aéronautique figure dans la rubrique des Métiers mondiaux du Maroc inscrits dans le Plan Émergence.

article suivant

Brexit : le gouvernement britannique réussit à faire passer son projet de loi

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.