L'élection d'un député UC invalidée en raison de son casier judiciaire

Le Conseil constitutionnel vient d'invalider l'élection de Redouane Mouhadab (UC) à la Chambre des représentants. Ce dernier avait été déclaré inéligible pour une période de dix ans.

Par

Conseil Constitutionnel. Crédit : Tniouni

Le couperet est tombé pour Radouane Mouahadab. Cet élu UC de la circonscription d’El Jadida a vu son élection invalidée le 18 janvier par le Conseil constitutionnel en raison de son inéligibilité. En effet, Mouhadab avait été condamné en 2008 à trois ans de prison par le tribunal d’El Jadida pour « possession de drogues dures« , « ivresse sur la voie publique » et « conduite en état d’ivresse« , détaille le Conseil constitutionnel.

Des chefs d’inculpation qui le privent de sa qualité d’électeur pour une durée de cinq ans « selon les dispositions de la loi relative aux listes électorales générales« , et qui le rendent inéligible pour une durée de dix ans « selon la loi organique relative à  la Chambre des représentants« , précise le Conseil constitutionnel. L’instance a ordonné l’organisation d’une élection partielle dans la circonscription d’El Jadida.

 

 

 

article suivant

Casablanca-Settat : face au risque de saturation, la région se prépare à des solutions alternatives