Abdel Fattah al-Sissi: «L’Égypte ne reconnaît pas le Polisario mais il est membre de l’UA»

La présidence égyptienne s’est expliquée sur la participation du président al-Sissi au quatrième sommet arabo- africain, qui a connu la présence de l'autoproclamée « RASD ».

Par

Crédit : AFP

La présidence égyptienne, dans un communiqué publié le 23 novembre, a clarifié qu’elle « ne reconnaît pas le Polisario » mais précise que celui-ci est un « “ membre” de l’Union africaine ».

Le porte-parole de la présidence égyptienne, Alaa Yussuf, a précisé que la participation du président Abdel Fattah al-Sissi dans le sommet arabo-africain « reflète le souci de l’Égypte de renforcer la coopération arabo-africaine commune, en vue de parvenir à un développement durable et faire face aux différents défis. » Et de rappeler la responsabilité de son pays, « qui a accueilli le premier sommet arabo-africain du Caire, du 7-9 mars 1977 (Une décision prise lors de la 7e Conférence au sommet des États arabes de Rabat, organisée en 1974, NDLR) ». 

La mise au point de l’Égypte a pour but de justifier la présence d’al-Sissi dans le quatrième sommet arabo-africain, qui s’est tenu le 24 novembre à Malabo, capitale de la Guinée équatoriale. En plus du Maroc, huit pays arabes ont pris la décision de boycotter cette manifestation pour protester contre la participation du Front Polisario.

À rappeler que le deuxième sommet afro-arabe, qui s’est tenu en 2010 dans la ville libyenne de Syrte,  a connu la participation du roi Mohammed VI, où il a prononcé un discours. En 2013, le Maroc participé à la troisième édition du sommet où le roi a adressé un message aux pays participants, dont la lecture a été donnée par le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane.