Ilyas Elomari promet une loi contre le cumul des mandats

À Rabat, le 9 septembre, Ilyas Elomari a fait une série de promesses pour son parti en cas de victoires aux élections législatives. Il promet notamment d’interdire le cumul des mandats, d’atteindre un taux de croissance de 5 % et de créer 150 000 emplois par an.

Par

Crédit : Rachid Tniouni

En cas de victoire aux prochaines élections législatives, le Parti Authenticité et Modernité (PAM) entend présenter un projet de loi interdisant le cumul de mandats. Le 9 septembre à Rabat, son secrétaire général, Ilyas Elomari, a annoncé vouloir empêcher de cumuler les fonctions de député avec celles de président de communes urbaines et rurales notamment.

Devant une trentaine d’ambassadeurs réunis par la Fondation diplomatique, Elomari voit dans ce projet un moyen de « garantir que les députés se consacrent à l’action parlementaire et à renforcer la présence des députés lors des sessions parlementaires, tout en appelant à trouver une solution au fléau de l’absentéisme, » rapporte l’agence MAP. Il explique le phénomène d’absentéisme par le fait que « les députés ne se consacrent pas totalement à l’action parlementaire, résident dans des endroits lointains ou exercent d’autres métiers ». Ilyas Elomari est lui-même président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Par ailleurs, le secrétaire général du PAM se dit confiant de la victoire de son parti lors du scrutin du 7 octobre. Les projections effectuées par sa formation lui font dire que le PAM, principal opposant au PJD au pouvoir, est actuellement « en première position  ». Mais en l’absence de sondage d’opinion, il est impossible de vérifier son affirmation. Le 22 août dernier, un communiqué du ministère de l’Intérieur rappelait l’interdiction des sondages sur les intentions de vote.

Lire aussi : Sondages au Maroc : Entre vide juridique et apathie politique

Sur la question des éventuelles alliances pour former un gouvernement en cas de victoire du PAM aux législatives, Elomari a soutenu que « le parti conclura des alliances avec des partis avec lesquels il partage son référentiel moderniste et libéral et non pas avec des partis adoptant des positions et des référentiels divergents  ».

Ilyas El Oumari Fondation Diplomatique RT 3

Crédit : R. Tniouni

Sur le volet économique, enfin, Ilyas Elomari rappelle qu’il s’engage à ce qu’une fois au gouvernement, son parti réalise « un taux de croissance de 5 % afin de créer 150.000 emplois annuellement, d’alléger l’endettement et d’investir dans l’économie solidaire. »

Lire aussi : Législatives 2016 : le PAM promet la création de 150 000 emplois par an

article suivant

Les Marocains du programme pour les jeunes leaders africains de la Fondation Obama témoignent

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.