Législatives 2016 : le PAM promet la création de 150 000 emplois par an

Dans son projet électoral, le PAM promet une croissance annuelle d’au moins 5% et la création de 150 000 emplois par an.

Par

Ilyas ElomariCrédit Rachid Tniouni

Le PAM a organisé dans la matinée du 5 septembre une conférence de presse afin de détailler « les grandes orientations » de son « projet de programme électoral » pour le scrutin du 7 octobre. Ilyas Elomari a estimé, durant son intervention, que l’état actuel du pays est catastrophique, ce qui appelle « un plan de sauvetage », selon le secrétaire général du PAM.

Croissance et emploi

S’il lui manque encore beaucoup de précisions concernant les moyens de financement des nombreux chantiers qu’il compte entreprendre, n’en faisant qu’un « projet de programme » selon les termes des organisateurs, le document du PAM promet un taux de croissance d’au moins 5 % dans la perspective qu’il soit élevé à 6 %. Côté emploi, le projet s’engage à créer 150 000 emploi net par an. A ce titre, le PAM vise à augmenter la part de l’industrie dans le PIB pour passer de 14 % actuellement à 20 %. A ce niveau, le PAM explique qu’il va augmenter l’investissement public de dix milliards de dirhams pour atteindre 70 milliards au lieu des 60 milliards actuels.

Femmes et jeunes

Sur la question des femmes et des jeunes, le PAM a promis de revoir la moudawana. « Un texte qui, après douze ans de promulgation, a besoin d’être revu », a souligné Fatima Zahra Mansouri, présidente du conseil national du PAM. Cette révision viserait à mettre en place « une meilleure équité et justice entre l’homme et la femme », peut-être lire dans le document du projet de programme. Il propose également que la femme puisse transmettre sa nationalité marocaine à son époux étranger. D’un autre côté, le PAM ambitionne d’offrir la bourse à 50 % des étudiants au Maroc, ainsi que la réalisation avec les banques d’un produit pour financer « les frais des études dans l’enseignement supérieur public et privé. »

Retraites et caisse de compensation

Sur la question des retraites, le projet prévoit la « révision de la réforme paramétrique de la caisse marocaine de retraite », sans davantage d’explications. Toujours sur la question des retraites, le PAM compte « poursuivre la réforme du système de la retraite » en créant deux caisses : la première relative au secteur public et la deuxième au secteur privé. Le parti du tracteur explique dans son projet d’inclure le sucre et le gaz butane dans la réforme de la caisse de compensation. Pour cela, le PAM explique qu’il va établir un fichier numérique pour identifier sur le plan national des populations nécessiteuses.

Culture et analphabétisme

Dans le domaine culturel, le parti du tracteur vise à doubler le budget du ministère de la Culture à la fin de la législature. Dans ce domaine, le PAM ambitionne mettre en place une industrie culturelle compétitive à travers la mise en place de partenariats publics-privés. D’un autre côté,  le parti d’Ilyas Elomari s’engage à réduire le taux d’analphabétisme de cinq points par an.

article suivant

L’impensable rapprochement entre le Maroc et l’Angola

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.