Gestion du Hajj: Le Maroc soutient l'Arabie saoudite

Dans un communiqué publié le 8 septembre, le Maroc a réaffirmé son soutien à la gestion saoudienne du Hajj. Un message qui survient alors que la guerre des mots entre l'Iran et l'Arabie saoudite enfle, à l'approche du pèlerinage.

Par

DR

Le Maroc à la rescousse de l’Arabie saoudite. Dans un communiqué publié le 8 septembre, le ministère des Affaires étrangères a salué « de nouveau, les mesures prises par l’Arabie saoudite, sur instructions du serviteur des deux Lieux saints de l’islam, le roi Salman Ibn Abdelaziz, pour garantir la sécurité, la quiétude et le confort des pèlerins et leur permettre d’accomplir ce devoir religieux dans les meilleures conditions ».

Dans cette communication, la diplomatie marocaine appelle également « à faire en sorte que ce pilier de l’islam reste à l’écart de toute tentative de politisation et de tout ce qui est de nature à altérer l’ambiance de recueillement qui doit prévaloir en pareille occasion ».

Une référence à peine voilée au président iranien, Hassan Rohani, qui a appelé le 7 septembre les pays du Moyen-Orient et du monde islamique à « coordonner leurs actions pour régler les problèmes et punir le gouvernement saoudien ». Le même jour, le guide suprême iranien avait qualifié la famille royale de « maudite » et de « maléfique », estimant que celle-ci ne « mérite pas de gérer les Lieux saints ». Des déclarations qui s’inscrivent dans une escalade verbale entre les deux pays puisque le grand mufti d’Arabie saoudite, le cheikh Abdel Aziz ben Al-Cheikh avait, pour sa part, attaqué les Iraniens en affirmant, le 6 septembre, qu’« ils ne sont pas des musulmans ».

article suivant

Chute de 75% du trafic autoroutier pour ADM