Radioscopie de l'arrivée des MRE au Maroc

En 2015, 2,5 millions de Marocains résidant à l'étranger ont regagné le royaume. Comment s'y sont-t-ils pris ?

Par

Plus de 4 millions de MRE devraient revenir au Maroc cette année. Crédit: DR
Crédit: AFP

Selon le rapport d’activité 2015 de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII), un peu plus de 2,52 millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont regagné le royaume en 2015 (tout au long de l’année, pas seulement pendant l’été). Un chiffre en hausse de 16 % par rapport à 2014. Mais le nombre d’entrées ne correspond pas à celui des sorties : des MRE sont arrivés sur le territoire mais ne l’avaient toujours pas quitté à la fin de l’année (différentiel de 256 000 environ).

Lire aussi : Marhaba, l’application dédiée aux MRE

D’après l’étude, la voie la plus empruntée par les MRE pour entrer au Maroc est l’aérienne, avant la maritime et la terrestre. Les douanes différencient en effet ces deux voies, ce qui est surprenant étant donné que pour arriver par voie terrestre, il faut d’abord emprunter le bateau, hormis pour les MRE des enclaves de Sebta et Melilia.

Le port de Tanger-Med a été beaucoup plus emprunté en 2015 qu’en 2014 (+10 %). Il constitue le premier point d’entrée des MRE au Maroc. S’ensuivent l’aéroport de Casablanca, Sebta, Melilia (+ 41 % en un an), Tanger Port, l’aéroport de Marrakech et la gare maritime de Nador.

L’essentiel des MRE arrivant au Maroc par voie terrestre utilisent une voiture dite de tourisme. Très peu font le choix de l’autocar.

Plus de 17 000 déclarations de MRE ont été enregistrées par les douanes marocaines en 2015 (+ 52 %). Les droits et taxes en découlant (dédouanement de marchandises) ont généré 75,4 millions de dirhams.

article suivant

L’état d’urgence prolongé jusqu’au 10 août