À quoi sert la commission d'enquête sur les retraites ?

La commission d'enquête parlementaire, créée le 2 août sur les retraites aura-t-elle un impact sur la loi sur les réformes des retraites qui vient d'être votée ? Explications.

Par

Crédit: Rachid Tniouni
Chambre des conseillers. Crédit: Rachid Tniouni

La chambre des conseillers a décidé le 2 août la création d’une commission d’enquête parlementaire sur la les caisses des retraites, et ce après le vote de la réforme des retraites par le Parlement le 19 juillet. Cette commission a été créée à la demande de parlementaires de la Confédération démocratique du travail (CDT) à la Chambre des Conseillers .

Dans la mesure où la loi est passée, l’on peut s’interroger sur l’utilité d’une telle commission d’enquête? « Cette commission, qui est constituée de onze parlementaires de l’opposition et de la majorité, fera un travail de terrain pour récolter des données sur la gestion de la Caisse nationale de retraite et son niveau de réserves », nous explique Touria Lahrach, parlementaire de la CDT à la deuxième chambre. « Cette commission est importante car elle permettra d’assurer un contrôle sur le gouvernement et d’éclairer les citoyens sur la manière avec laquelle est gérée la Caisse marocaine des retraites. Elle présente l’intérêt d’ouvrir le débat sur ce problème dans la mesure où il n’a pas été discuté dans le cadre du dialogue social. » 

Pour autant, cette commission aura-t-elle un impact futur sur l’application de la loi ? « Son rôle n’est pas d’avoir un impact sur la loi, mais plutôt de contrôler le travail gouvernemental  et d’éventuelles dérives », nous assure Rahal Mekkaoui, conseiller de l’Istiqlal à la deuxième Chambre.  La commission va « délivrer ses conclusions concernant l’état de la Caisse marocaine des retraites dans un délai minimal de six mois », conclut Lahrache.

article suivant

En France, le polémiste d’extrême droite Eric Zemmour lance sa candidature à la présidentielle