La réforme des retraites définitivement adoptée par le Parlement

Deuxième journée marathon à la chambre des représentants ce 20 juillet. Seize textes de loi, dont des lois organiques, devraient être votés. Celle sur les retraites a particulièrement retenu l’attention.

Par et

Abdelilah Benkirane © Yassine Toumi

Comme annoncé le 19 juillet sur Telquel.ma, la séance plénière de la chambre des représentants a vu le vote de plusieurs textes : la loi organique sur les partis politiques, la loi organique sur la chambre des représentants ainsi que la loi sur l’accès à l’information. Mais la loi sur la réforme des retraites est celle qui a suscité le plus de débats.

Abdelilah Benkirane en sort gagnant puise qu’il a fait valider cette loi par 70 voix pour, 35 contre et aucune abstention, selon ce que nous avons pu constater sur place. Le Chef du gouvernement aura donc tenu son engagement de faire passer cette réforme jugée impopulaire, d’autant plus que la texte adopté est conforme à sa vision. La loi a été votée la veille par la commission des finances et du développement économique par 16 membres pour, 9 contre et aucune abstention. Un parcours sans embûches, ou presque, car aucune ligne n’y a été modifiée.

Le gouvernement a ainsi refusé les onze amendements proposés par l’Istiqlal qui consistaient, entre autres, en la réduction des prélèvements à 14 % payés par les fonctionnaires et 14 % restants par l’État, un départ à la retraite à 63 ans optionnel, avec dispense pour certains métiers. Le texte voté prévoit, lui, des prélèvement de 20% pour les fonctionnaires et de 10% pour l’Etat. Les deux autres propositions ne sont pas passées.

Mounia Gholam, député de l’Istiqlal et membre de la commission des finances s’étonne « qu’aucun des amendements proposés par l’Istiqlal n’ait été retenu par le gouvernement. Nos propositions avaient pour but d’amortir le projet de loi qui fait supporter aux fonctionnaires seuls le coût de la réforme ». L’Istiqlal s’est abstenu, lors du passage de cette réforme devant la chambre des conseillers, où l’opposition est majoritaire, avant de revenir à la charge à la première chambre, où l’opposition est minoritaire.

La nouvelle loi, qui prévoit un départ à la retraite à terme à 63 ans, sera effective dès sa publication dans le Bulletin officiel.

article suivant

Droits de douane, amnistie fiscale, paiement mobile : ce que prévoit le PLF rectificative 2020