Visée par une enquête, L&E Cosmétique continue son expansion

Alors que la justice a suspendu ses comptes il y a plusieurs semaines, L&E Cosmétique, soupçonnée de baser son fonctionnement sur un système pyramidal, continue son activité.

Par

LAE Cosmétique/Facebook.

En avril dernier, le procureur du roi de Casablanca a ouvert une enquête sur L&E Cosmétique, dont TelQuel a décrit le système pyramidal à plusieurs reprises. L’affaire a été confiée à la Brigade nationale de police judiciaire (BNPJ), les comptes bancaires de la société saisis. « Nous avons déposé une demande de levée de comptes afin de pouvoir honorer nos engagements, notamment auprès de nos employés, fournisseurs et fabricants. C’est déjà une condamnation à mort », nous déclarait à ce moment maître Hakim Lahlou, avocat de l’entreprise.

Des difficultés pour retirer son argent…

Probable conséquence directe de cette saisie : les membres qui désirent retirer leur argent ne peuvent pas le faire depuis plusieurs semaines, à en croire l’annonce ci-dessous (capture d’écran publiée sur une page non officielle de l’entreprise).

actualite retrait learn and earn

L&E Cosmétique n’a pas souhaité répondre à notre demande d’éclaircissement dans l’immédiat. D’après les commentaires Facebook, les retraits n’étaient toujours pas effectués le 4 juin. En face des bureaux de Casablanca, deux jeunes interrogés préfèrent modérer : « Si vous avez votre carte d’auto-entrepreneur, vous pouvez retirer votre argent », nous explique le premier, qui n’a toujours pas fait son inscription au registre en question, ne peut ainsi pas profiter de son capital misé, mais reste très confiant et attend patiemment. « Cela dépend de l’ancienneté. Les plus anciens peuvent récupérer leur argent, les nouveaux non », résume le second. Cette description est justement celle de la chute d’un système pyramidal.

… Mais de nouveaux bureaux

Mais pour le moment, l’entreprise semble continuer son expansion. Elle a récemment inauguré un nouveau bureau à Khenifra. D’après les informations publiées sur les dizaines de pages Facebook (pas toutes officielles bien sûr) qui continuent régulièrement d’être alimentées, la société aurait aussi maintenant ses bureaux à Beni Mellal et Marrakech. Des célébrités se rendent aux événements, comme récemment Leila Hadioui. En mai, l’entreprise avait son stand au Cosmet Expo de Marrakech. Alors que début avril, l’entreprise se vantait d’un réseau de 43 000 personnes, c’est maintenant les chiffres de 50 000 et de 57 000 personnes actives qui revient lorsque nous échangeons avec les deux membres que nous avons pu approcher. Aussi, les nombreuses pages Facebook continuent de relayer les gains et les intérêts journaliers.

L’expansion se poursuit, mais la communication se durcit. Sur la page Facebook officielle de la société, on ne trouve plus que des publicités pour les produits cosmétiques alors qu’il y a encore quelques semaines, L&E Cosmétique utilisait le réseau social pour communiquer sur les gains, et motiver les troupes à investir davantage. « Envoyez moi vos questions, je les transférerai à notre avocat », nous répond le service communication quand nous le sollicitons. Nous attendons toujours ces réponses. « Je n’ai pas le droit de parler », explique un nouveau membre actif quand nous lui demandons de nous décrire l’ambiance actuelle. Des instructions semblent avoir été données.

« L&E Cosmétique, c’est ma source de vie »

Des instructions peut-être pas assez claires. A la question « Faut-il vendre beaucoup pour gagner beaucoup ? », l’une des membres de L&E Cosmétique nous répond très simplement : « Non », avant de nous résumer les deux modalités de gain : les commissions de 1 % à 0,60 % par jour sur le capital investi ou bien celles de 30 % sur les produits vendus.

A l’image des nombreux commentaires visibles sur les réseaux sociaux, les deux personnes que nous avons pu approcher encensent L&E Cosmétique. « C’est un très bon organisme qui vous fait gagner de l’argent », nous explique la première, avant de nous apprendre que la société vient d’acheter son propre laboratoire. « L&E Cosmétique, c’est ma source de vie. Elle a donné vie à 56 000 Marocains », estime une autre, avant de vanter le caractère marocain de l’entreprise : « C’est une société marocaine, le boss est marocain, c’est notre société ». Pour le moment.

article suivant

Des mesures préventives à Tanger-Assilah et à Fès à partir de mercredi à 20h