« Bouuuuuh ! » : Mawazine hué à… Mawazine

Christina Aguilera avait une heure de retard pour son concert de clôture à Mawazine. Le public n’était pas content et l’a fait savoir. La diva s’est vite rattrapée par un spectacle épatant.

Par

Christina Aguilera a vite fait oublier cet incident par un show épatant - Crédit : Sife Elamine / Mawazine

Mawazine, c’est fini pour cette année et le festival a bien failli prendre fin sur une triste note. Christina Aguilera était attendue sur la scène de l’OLM Souissi le 28 mai pour un grand concert de clôture. Après une première partie assurée par l’électrice Samia Tawil, le public s’impatiente de voir apparaître la diva. Le show débutera finalement avec une heure de retard. Aussi, lorsqu’Abdellah Mountassir Skalli, présentateur à Medi 1, vient comme chaque soir annoncer l’artiste du jour, il a dû se sentir bien seul. C’est sous les « bouuuh » et les pouces retournés du public qu’il a été accueilli. La foule compacte manifestait ainsi son impatience de voir le concert débuter. Le présentateur tente le tout pour le tout en proposant au public de répondre « Mawaziiiine » à ses questions du type « Qui s’impose comme un acteur économique de premier plan pour les villes de Rabat et Salé ? », mais le public redouble alors les huées. Grand moment de malaise…

Le concert débutera immédiatement après. La voix de Christina Aguilera, ses tenues qu’elle change plus souvent qu’une mariée marocaine, sa musique et ses danseurs feront vite oublier cet incident.

article suivant

Horst Kohler en tournée dans la région à partir du 23 juin

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.