OCP : Revenus en hausse de 20 % malgré la baisse des importations brésiliennes

Le groupe OCP a également réalisé un résultat brut d’exploitation EBITDA de 13,92 milliards de dirhams en 2015, soit une hausse de 64%.

Par et

Crédit : AIC Press

L’OCP a publié le lundi 7 décembre  les chiffres des 9 premier mois de ses activités pour l’année 2015. Il en ressort que l’entreprise détenue à 95 % par l’Etat a enregistré un revenu de 37,1 milliards de dirhams entre janvier et septembre 2015, contre 30,9 milliards à la même période en 2014. Ce qui représente une hausse du chiffre d’affaires de 20 %.

Ces résultats positifs enregistrés par le groupe s’expliquent par la hausse des revenus des roches principalement due à une augmentation des prix, mais aussi grâce à la hausse des recettes de l’acide phosphorique en raison des prix et des volumes plus élevés. Ces chiffres positifs « ont permis de compenser la baisse des volumes d’engrais », explique le groupe dans un communiqué.

Outre l’augmentation des prix dans les trois secteurs, l’OCP a également bénéficié de la reprise de la demande indienne ainsi que ses exportations vers les marchés à forte croissance notamment l’Afrique. Ce qui a permis de compenser la baisse de la demande sur l’Amérique du Sud, notamment les importations d’engrais du Brésil et une hausse significative des exportations des phosphates chinois.

10, 3 milliards d’investissements

L’OCP a également connu une hausse de son résultat brut d’exploitation (EBITDA) de 64 % passant de 8,55 milliards de dirhams en 2014 à 13,92 milliards de dirhams en 2015. La marge de l’EBITDA représente donc 37 %, soit une hausse de 9 points par rapport à celle de l’année dernière estimée à 27 %. Le groupe indique que le résultat de l’EBTIDA a été « impacté positivement par une augmentation des revenus, une hausse de la production, de nouvelles réductions des coûts d’exploitation et l’évolution favorable des taux de change ».

Le groupe a également indiqué avoir réalisé des investissements d’un montant de 10,34 milliards de dirhams à fin septembre 2015.

L’OCP recrute

Parallèlement à la publication de ces résultats, l’OCP a lancé le lundi 7 décembre une opération de recrutement dans les trois régions du Sahara pour pourvoir 500 postes. C’est ce que rapporte le site d’information Al Yaoum 24.  Aussi, 2000 autres postes seront à pourvoir dans l’avenir, annonce l’office.

Le 7 novembre dernier, Phosboucraâ, une filiale de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) a annoncé qu’elle va investir près de 19 milliards de dirhams dans ces régions dans le cadre du plan de développement des provinces du Sahara impulsé par le roi Mohammed VI. Le plan coûtera 77 milliards de dirhams et couvrira la période de 2016-2021.

Lire aussi : L’OCP pourrait s’ouvrir à des capitaux étrangers

Lire aussi : Le groupe OCP s’endette à l’international

Lire aussi : L’OCP finance Hillary Clinton, au centre d’une polémique aux Etats-Unis

article suivant

Le pape François bientôt en visite officielle au Maroc ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.