Un conseiller communal du PJD condamné pour avoir diffamé Mohamed Boussaid

Le conseiller communal de la ville de Casablanca Mustapha El Haya vient d’être condamné pour diffamation et doit verser une amende de 10 000 dirhams. Un dirham symbolique  sera reversé à  Mohamed Boussaid victime de la diffamation.

Par

Mustapha El Haya
L'élu du PJD au sein du conseil de la ville de Casablanca, Mustapha El Haya. Crédit : AIC Press

Le tribunal de première instance de Casablanca a condamné, le 27 juillet, l’élu pjdiste Mustapha El Haya à verser une amende de 10 000 dirhams pour diffamation et à un dirham symbolique au ministre des Finances Mohamed Boussaid.

Le ministre des Finances, ancien wali de Casablanca, était accusé par le conseiller communal du PJD d’avoir favorisé son frère, gérant d’une société de travaux publics, à obtenir des marchés d’asphaltage. El Haya avait même demandé à la commission d’inspection du ministère des Finances d’ouvrir une enquête afin de contrôler des appels d’offre dont aurait bénéficiés le frère de Mohamed Boussaid.

Au mois de novembre 2014, ces accusations avaient même provoqué la colère du RNI, le parti politique auquel appartient l’actuel ministre de l’Economie et des Finances. Celui-ci avait publié un communiqué dans lequel il accusait El Haya de tenir « des propos qui ne respectent pas la déontologie de l’action politique ». Au courant du même mois, le wali de Casablanca Khalid Safir avait demandé à la section pénale du tribunal de première instance de Casablanca l’ouverture d’une enquête.

Contacté par téléphone pour commenter sa condamnation, le conseiller communal Mustapha El Haya est resté injoignable.

article suivant

L'artiste marocain Abdeladim Chennaoui n'est plus