Ta vie en l'air. Abstinence

Par Fatym Layachi

Ces jours-ci, ce n’est pas l’activité qui t’étouffe. Ramadan allonge le temps et les jupes. Tes potes jouent aux cartes toute la nuit, tes copines font le tour des cafés en jellaba fashion, ta tante fait sa crise mystique annuelle, ta mère passe ses nuits à se goinfrer, Zee fait des essais de soupes light et jus multivitaminés, ton cousin n’en peut plus de l’haleine de ses collègues, ton oncle se plaint du gâchis alimentaire. Et toi tu as mal à la tête tous les jours à la même heure. Mais  surtout, tu trouves qu’il se passe des choses assez étranges dans ce pays qu’on a l’habitude de trouver beau, tolérant, modéré et accueillant. Du coup, tu t’intéresses à l’actualité. Et ça te donne encore plus mal à la tête. Dernièrement, le ministre de la Justice et des Libertés, comme le veut son titre, a fait une sortie remarquable. Le monsieur, drapé dans ses convictions, a en effet déclaré qu’il démissionnerait si les relations sexuelles hors mariage étaient légalisées. Que le monsieur soit contre les relations sexuelles hors mariage, ça ne t’étonne pas. Mais de là à vouloir continuer à condamner à la prison une partie de la population, tu trouves ça hallucinant. Bien sûr que tu n’es pas sociologue et que tu n’as pas la moindre idée de ce qu’il se passe en dehors des grandes villes, alors tu ne vas pas affirmer quoi que ce soit. Tu vas te contenter de parler de ce que tu connais.

Autour de toi, il n’y a pas une personne qui pratique l’abstinence. Pas une. Ce n’est pas du modernise. C’est factuel. Dans ton cercle d’amis, de famille, d’amis de la famille, de collègues, dans ton cercle de potes de soirée autant que dans ton réseau professionnel. Pas une. Et dans votre illégalité, tes potes et toi à la rigueur vous avez de la chance. Vous avez de la chance parce que vous avez la possibilité de vivre seuls sans que ça ne choque votre entourage. Vous avez de la chance parce que vous avez les moyens de prendre deux chambres dans un hôtel d’hypocrites qui accepte les pétrodollars et les filles de joie mais qui refuse un couple d’amoureux sans bout de papier. Vous avez de la chance parce que vous pouvez aussi vous offrir des escapades dans d’autres pays. Mais ce n’est justement que de la chance, celle d’être nés avec des cuillères en argent dans la bouche. Simple résultat d’une loterie génétique injuste. Mais tu es sûre que pour plein d’autres la réalité est bien plus compliquée et l’hypocrisie ambiante bien plus dure à contourner. Parce que, bien évidemment, la vie sexuelle n’est absolument pas l’apanage d’une bourgeoisie qui aurait perdu ses valeurs. Bien entendu, tu n’appelles à rien. Ni à manifester, ni à s’insurger et encore moins à se révolter.

Mais tu te poses tout de même la question de l’honnêteté. Tu te dis que ce serait bien de regarder les choses en face. Ce n’est pas un cri du cœur moderniste, ce n’est même pas de la provoc gratuite. C’est factuel. Cette réalité existe. Ce n’est pas d’engagement dont il s’agit. Sûrement pas. Tu n’as vraiment rien d’une personne engagée. Tu ne dis pas que c’est bien. Tu ne dis pas qu’il faudrait dépénaliser. Tu ne dis pas que cette réalité est majoritaire dans le plus beau pays du monde. Mais c’est une réalité. Une réalité indéniable. Une réalité que l’hypocrisie ne saurait cacher. Alors que ceux qui veulent s’abstenir s’abstiennent. Mais si un ministre pouvait arrêter de se prendre pour ton tuteur, ce serait quand même mieux. Ce n’est pas ton père.

article suivant

Video: La première interview de Hassan II

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.