Ligue des champions d’Afrique: le Moghreb Tétouan craint Boko Haram

La rencontre entre le Moghreb Tétouan et le club nigérian de Kano Pillars FC se jouera dans une région où sévit le groupe terroriste Boko Haram. Le club marocain qui craint pour sa sécurité veut délocaliser le match.

Par

L'équipe du MAT. Crédit : YassineToumi

Le Moghreb de Tétouan (MAT), qui affronte le club nigérian de Kano Pillars FC pour les seizièmes de finale de la Ligue des champions d’Afrique de football craint pour sa sécurité. Et pour cause, la région du Nigeria où se déroulera la rencontre (le match retour) est l’une des plus instables du pays, du fait de la présence du mouvement terroriste Boko Haram.

Lire aussi : Après avoir causé un massacre au Nigeria, Boko Haram attaque le Cameroun

Ainsi, pour s’assurer de la sécurité de ses joueurs, la direction du club de Tétouan a annoncé sur son site officiel avoir adressé une demande à la Confédération africaine de football (CAF) afin que cette dernière lui confirme dans les plus brefs délais la date et le lieux précis auxquels se tiendra le match retour contre le club nigerian. Les responsables du club ont également envoyé une demande à l’ambassade du Maroc au Nigeria ainsi qu’à la fédération nigériane de football pour que ces institutions les assurent que les joueurs et le staff seront en sécurité.

Par ailleurs, le club a proposé  de transférer le match à Abuja ou Lagos, les capitales politique et économique du pays, qui sont situées respectivement au centre et au sud du pays. Le Moghreb Tétouan, champion du Maroc en titre, s’est qualifié pour les seizièmes de finale de la Ligue des champions d’Afrique de football en battant le Cercle olympique de Bamako sur le score de 3 à 0. Le match aller contre Kano Pillars se déroulera le 14 mars à Tétouan.

Le bus des joueurs de Kano Pillars attaqué

Un bus transportant les joueurs de Kano Pillars FC a été attaqué ce jeudi 5 mars par des hommes armés dans le sud-est du pays, faisant au moins cinq blessés par balles parmi les joueurs, a annoncé vendredi 6 mars, la Ligue nigérianne de football.

Les joueurs de Kano Pillars FC étaient en route vers la ville d’Owerri, lieu du match d’ouverture de la saison contre le club de Heartland, quand ils ont subi des tirs d’assaillants non-identifiés, selon la Ligue. «Ils ont tiré sur le bus et le chauffeur a stoppé. Ensuite ils nous ont demandé notre argent, que nous leur avons donné, et nos téléphones», a raconté Isaac Loute, un défenseur du club. «Après, ils ont encore tiré sur plusieurs de nos joueurs. Nous remercions Dieu que personne n’ait été tué», a-t-il expliqué. «Nous sommes sous le choc», a-t-il ajouté.

Suite à cette attaque, le match d’ouverture du championnat national entre les Kano Pillars et Heartland, prévu samedi 7 mars, a été reporté, selon la Ligue nationale.

(Avec AFP)