Chabat annonce une marche en réponse aux caricatures du prophète

Hamid Chabat affirme que la marche républicaine en soutien à Charlie Hebdo était manipulée et que le PJD et le MUR ne défendent pas l’islam.

Par

Hamid Chabat, secrétaire général de l'Istiqilal. Crédit: DR
Hamid Chabat, secrétaire général de l'Istiqilal. Crédit: DR

Lors d’un rassemblement du parti de l’Istiqlal, dimanche 18 janvier à Casablanca, le secrétaire général du parti de l’Istiqlal s’en est donné à cœur joie pour critiquer le Parti de la justice et du développement (PJD) et son bras idéologique, le Mouvement de l’unicité et de la réforme (MUR).

Pour Hamid Chabat, le PJD et le MUR ne sont pas des partis islamiques puisqu’ils ne se sont pas révoltés, dans leur communiqué publié au lendemain des attentats de Paris, contre « les caricatures sur le prophète que l’hebdomadaire satirique publie». Selon le secrétaire général du parti de la balance, « nous ne pouvons tolérer, au sein d’un pays dirigé par le commandeur des croyants, descendant du prophète, un parti politique et un mouvement qui ne condamnent pas des caricatures nuisant à l’image du prophète ». Rappelons que Abdelilah Benkirane et Mustapha El Khalfi ont tous deux condamné la couverture du dernier numéro de Charlie Hebdo, qui comportait une caricature du prophète.

Une marche contre les caricatures

Chabat salue également la position du Maroc de ne pas s’être rendu à la marche républicaine, organisée le 11 janvier à Paris, en soutien aux journalistes de Charlie Hebdo assassinés. « Malgré le fait que nous sommes contre tout attentat terroriste, il est tout à fait normal que le Maroc ne soit pas rendu à cette marche. De plus, c’est une marche manipulée », a-t-il ajouté.

Lors de ce rassemblement, Chabat a également indiqué que « chaque jour, des musulmans meurent en Palestine, au Yémen, en Syrie, en Irak, en Libye ainsi que tous les pays musulmans. Il est clair que c’est une guerre contre l’islam, et l’Occident a tout à fait tort ».

De même, le secrétaire général de l’Istiqlal a indiqué que son parti allait organiser une grande marche pour répondre sur les caricatures nuisant à l’image du prophète, notamment celle publiée dans le dernier numéro de Charlie Hebdo.

article suivant

Éthiopie : l’armée lance son offensive sur la capitale du Tigré