Amnistie financière: un mois de sursis pour rapatrier ses fonds

A quelques semaines de la fin officielle du dispositif, l'Office des changes annonce un mois de sursis pour rapatrier ses fonds de l'étranger.

Par

Jaouad Hamri
Jaouad Hamri, directeur de l'Office des changes. Crédit : DR.

Le dispositif d’amnistie financière permettant aux Marocains de déclarer leurs biens et avoirs détenus à l’étranger sans être sanctionnés (mais en échange d’une contribution libératoire), vient d’être assoupli. Si fin septembre Jaouad Hamri, directeur de l’Office des échanges, déclarait encore à Telquel.ma qu’il était « exclu de prolonger le dispositif » qui doit normalement prendre fin le 31 décembre, l’institution vient finalement d’annoncer un assouplissement sur les dates.

Les contribuables auront ainsi jusqu’au 31 janvier 2015 pour rapatrier leurs avoirs liquides, à condition qu’ils aient effectué leur déclaration avant le 31 décembre. C’est ce qu’a annoncé Jaouad Hamri lors d’une conférence le 21 novembre, ses propos étant rapportés par le quotidien L’Economiste. La lenteur des procédures expliquerait ce sursis.

D’autre part, l’Office des changes, qui s’était fixé un objectif de 5 milliards de dirhams déclarés, compte bien le réaliser. Environ 4 milliards de dirhams ont déjà été enregistrés, et selon l’Office des changes, les déclarations se multiplient ces dernières semaines.

article suivant

Mamadou Tangara : un Oujdi de coeur à la tête de la diplomatie gambienne