Sondage exclusif: quelles sont les valeurs des Marocains?

Sondage exclusif: quelles sont les valeurs des Marocains?

Le sondage TNS /TelQuel explore aussi les valeurs des Marocains. La politesse serait ainsi la valeur suprême, et la sincérité la qualité qui nous fait le plus défaut.

Par

Crédit : Rebel Spirit

L’hypocrisie sociale n’est pas un mythe, selon le sondage TNS/ TelQuel* sur un échantillon représentatif de la société marocaine. Au pays de Blad Skizo, 42 % des personnes interrogées reprochent à leurs concitoyens de « manquer beaucoup » de sincérité, tandis que 27 % pensent que les Marocains en manquent « un peu ». Seuls 19 %  et 8 % estiment que les Marocains sont « un peu » et « très » sincères.

La sincérité serait ainsi, et de loin, la qualité qui ferait le plus défaut aux Marocains selon les personnes interrogées, loin devant la tolérance, située tout de même en 2e position, avec 20 % des sondés qui pensent qu’elle manque beaucoup et 25 % un peu, contre 33 % et 18 % qui considèrent que les Marocains sont respectivement un peu ou très tolérants.

Les Marocains autoritaires et débrouillards

A l’autre bout du spectre des valeurs proposées (qui comprennent notamment la gentillesse, l’esprit critique, l’humilité, le respect de la tradition…), les sondés pensent que les qualités dont les Marocains manquent le moins sont l’autorité et la débrouillardise. 65 % des personnes interrogées estiment que leurs concitoyens possèdent beaucoup ou un peu d’autorité tandis que seules 31 % considèrent que les Marocains en manquent.

Ensuite, la débrouillardise serait, pour 71 % des sondés, la qualité la plus partagée, devant la curiosité, le sens de l’effort et la loyauté.

Politesse et contradiction

Mais ce qui ressort aussi de ce sondage sur les valeurs, c’est que celles auxquelles les Marocains sont les plus attachés ne sont pas forcément celles qu’ils pratiquent au quotidien. Ainsi, la politesse est la valeur la plus appréciée par les sondés : pour 94 % d’entre eux, elle est « très importante », les 6 % restant la jugeant… importante ! Pourtant, 40 % des personnes interrogées pensent que cette qualité manque un peu ou beaucoup à leurs concitoyens dans la vie de tous les jours.

Lire aussi : Sondage exclusif: Les Marocains aimeraient croire en la politique, mais…


De même, cette autorité « naturelle » dont semblent dotés les Marocains, n’est pourtant que l’avant-dernière valeur la plus importante aux yeux des sondés, juste devant le sens de l’humour, tout en bas du classement.

Enfin, la sincérité qui parait tellement manquer chez les Marocains, les sondés ne la placent pas en si haute estime, puisqu’elle n’arrive qu’en 16e place (sur 21) des valeurs les plus importantes pour les sondés. Car les valeurs « sociales » et « conventionnelles » telles que la politesse, la loyauté (très importante pour 94 % des sondés), le respect de la tradition (91 %) ou de la religion (90 %) sont considérées comme plus importantes que l’esprit critique (86 %), l’enthousiasme (85 %), l’audace (76 %) et la gentillesse (71 %).

Tolérants mais pas trop

Autre contradiction, sur la tolérance cette fois. Celle-ci a bonne presse (80 % la jugent très importante au quotidien, et 20 % importante) et 51 % des personnes interrogées déplorent qu’elle manque dans la vie quotidienne, dont 18 % qui pensent qu’elle manque beaucoup. Mais quand on rentre dans le détail, c’est plus compliqué… Si on relève que 69 % et 16 % de personnes sont très ou assez favorables à la tolérance envers les autres religions et cultures, seules 11% sont favorables à la tolérance envers l’homosexualité, et 83 % n’y sont pas du tout favorables.

Même chose avec l’apostasie, pour laquelle 77 % des sondés n’envisagent aucune tolérance,  avec 11 % de sondés favorables.

Lire aussi : Hassan Aourid : « Je suis en faveur de la liberté de culte »

Enfin, le fait de manger en public pendant le ramadan est fermement rejeté par 90 % des sondés. Seuls 2 % sont favorables à la tolérance pour les dé-jeûneurs, et 4 % y sont très favorables.

 

*Sondage réalisé auprès d’un échantillon de 1 000 personnes. Etude téléphonique sur un échantillon représentatif de la population marocaine âgée de 18 ans et plus.  La représentativité de l’ensemble des régions, couches sociales et autres critères socio démographiques est assurée par un échantillonnage aléatoire basée sur la génération aléatoire des numéros de téléphone mobile (RDD = Random Digit Dialing). Les numéros sont générés de manière à ce que tous les Marocains détenteurs d’une carte SIM en activité aient exactement la même chance d’être appelés. Les résultats de l’étude sont redressés afin de ramener la structure de la population marocaine par sexe, région, âge et répartition urbain / rural à la structure réelle de la population marocaine selon les chiffres du HCP.

article suivant

Au plus proche de Mezouar, Faïçal Mekouar sur le départ

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.