El Ouafa : « Nous ne céderons pas à la pression des boulangers »

Mohamed El Ouafa, le ministre des Affaires générales, affirme que le gouvernement n'autorisera pas l’augmentation du prix du pain.

Par

Mohamed El Ouafa, ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance.
Mohamed El Ouafa, ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance. Crédit : MAP.

Lors d’une conférence organisée le mercredi 15 octobre au sein de son ministère, le ministre des Affaires générales a affirmé que le gouvernement ne laissera pas la Fédération marocaine des pâtisseries et boulangeries (FMPB) augmenter le prix du pain. Mohamed El Ouafa a confirmé que le chef du gouvernement a demandé la constitution d’une délégation ministérielle afin de pouvoir suivre cette affaire de près. La réunion de cette délégation ministérielle aura pour but d’étudier les problématiques existantes dans ce secteur afin de s’assurer si les revendications de la FMPB sont bel et bien justifiées. De même, El Ouafa a déclaré que « le gouvernement ne cédera pas à la pression et aux menaces des boulangers et que la loi stipule que la régulation des prix doit se faire dans le respect de la concurrence sans pour autant déstabiliser les mécanismes du marché ». 

Lire aussi : Conso. Touche pas à mon pain

Mais pour El Houcine Azaz, le président de la FMBP, la décision de son organisme est irrévocable. « Le prix du pain qu’on vend dans les boulangeries est libre. Nous n’utilisons pas les produits subventionnés, c’est plutôt les ménages qui en profitent. De plus, nous nous fournissons directement chez les minoteries », nous explique Azaz. Et d’ajouter que « notre décision a été prise conformément aux lois et aux décrets existants et si le gouvernement veut nous poursuivre en justice, il peut toujours le faire. Nous sommes dans notre droit ».

Lire aussi : Plus d’indemnité forfaitaire pour les minotiers

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.