Affaire Anbar : le Club des magistrats accuse Mustapha Ramid

Selon le Club des magistrats, Mustapha Ramid et le parquet sont les responsables de l’interdiction faite au juge Mohamed Anbar d’accéder à la Cour de cassation.

Par

Le juge Mohamed Anbar. Crédit : M.A.

Lors d’une réunion exceptionnelle qui s’est tenue, le samedi 20 septembre, les membres du Conseil national du Club des magistrats ont dénoncé la manière « injuste » avec laquelle a été traité le juge Anbar le 10 septembre. Celui-ci a été empêché d’accéder à la Cour de cassation et a été mis en garde à vue pendant 12 heures. Le Club des magistrats porte la responsabilité de ces actes au ministre de la Justice, Mustapha Ramid, ainsi qu’au procureur général de la Cour d’appel de Rabat.

Lire aussi :  Le juge Anbar : « La DGST m’interdit l’accès au tribunal »

« Arrestation sans aucun motif juridique »

« La police judiciaire, qui est aux ordres de l’actuel président du parquet, Mustapha Ramid, a procédé à l’arrestation et à la détention du juge Anbar sans aucun motif juridique. Nous considérons que cette manœuvre est contraire à la loi », nous explique Abdellah Chentouf, secrétaire général du Club des magistrats. Et d’ajouter que « l’arrestation d’un juge obéit à des règles juridiques précises et elles n’ont pas été appliqués concernant Mohamed Anbar ».

Suite à ce traitement qu’a subi le juge Mohamed Anbar, le Club des magistrats demande à l’État marocain de mener une enquête approfondie afin de mettre au clair cette affaire et d’avoir plus de précisions sur la détention dont a fait objet ce juge. De même, il demande des explications au sujet des accusations à son encontre.

De son côté, le juge Mohamed Anbar nous affirme vouloir réagir au plus vite à cette arrestation et à son interdiction d’accès à la Cour de cassation. Il souhaite poursuivre en justice Mustapha Ramid.

article suivant

Mouvement de 38 % des agents d'autorité après les instructions royales à Laftit

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.