Maroc

Essaouira: qui est l'imam Hadidi, le mécène de Sidi Boulaâlam?

Crédit: DR
Essaouira: qui est l'imam Hadidi, le mécène de Sidi Boulaâlam?
novembre 20
11:47 2017
Partager

Il s'appelle Abdelkébir Hadidi et c'est l'un des imams-stars des nuits ramadanesques casablancaises. L'association qu'il préside est à l'initiative de la distribution des denrées alimentaires qui a viré au drame le weekend dernier. Éléments de portrait.

Abdelkébir Hadidi est né en 1963 à Douar Ighissi dans la commune de Sidi Boulaâlam, théâtre de la bousculade meurtrière qui a coûté la vie à 15 personnes ce dimanche.

Lire aussi: Essaouira: au moins 15 morts dans une bousculade lors de la distribution d'aides alimentaires

Selon nos sources, ce fils d'un fkih a suivi l'exemple de son père et de ses quatre frères en rejoignant l'école coranique de son douar. À dix ans, il avait appris le Coran par cœur . Il arrive alors à Casablanca où il rejoint un institut islamique de formation des cadres avant de mettre le cap sur l'Arabie Saoudite pour parfaire son apprentissage.

C'est lors de ce périple qu'Abdelkébir Hadidi tisse des liens solides avec des donateurs dans le pays des Al Saoud.

De retour au Maroc, il est affecté, au milieu des années 1990 dans une mosquée de Hay Mohammadi à Casablanca, puis part à Settat. Il y passe une décennie, à prêcher dans les différentes mosquées de la ville.

Il revient à Casablanca pour un poste inespéré: présider les prières à la mosquée "Assabil" du quartier Californie. Sa célébrité dépasse le cadre de ce quartier huppé, à tel point que les habitants d'Aïn Chock appellent le lieu de culte "Mosquée Hadidi" plutôt que "Mosquée Assabil".

Parmi ses autres moments de gloire, on note aussi le Prix Hassan II de psalmodie du coran qu'il remporte en 1991.

Lire aussi: Le roi Mohammed VI réagit à la bousculade de Sidi Boualem

La délégation du ministère des Affaires islamiques à El Fida-Derb Soltane lui a rendu hommage il y a six ans, en présence de plusieurs personnalités et de célébrités, dont les ex-joueurs du Raja Abdellatif Jrindou et Hicham Aboucherouane.

Président de l'"Association Ighissi pour l'apprentissage du Coran et les œuvres sociales", il n'est pas à sa première opération de distribution de denrées alimentaires.

"Il l'a fait pendant longtemps au su des autorités", affirment nos sources. Abdelkébir Hadidi est libre de ses mouvements après avoir été interrogé par la gendarmerie royale qui a ouvert une enquête sur le drame de dimanche.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss