essentiel

VIDEO. Moulay Hicham à propos de son expulsion: "L’ordre venait du président tunisien"

VIDEO. Moulay Hicham à propos de son expulsion: "L’ordre venait du président tunisien"
septembre 12
15:24 2017
Partager

Le prince Moulay Hicham a évoqué en détail ce mardi, sur le plateau de France 24, son expulsion de Tunisie. À Telquel.ma, il assure que l'ordre venait du président Essebsi.

Sur le plateau de France 24 en arabe ce mardi 12 septembre, Moulay Hicham a tenu à préciser qu'il s'exprimait en tant que "chercheur du nom de Hicham Alaoui, et non en tant que prince" avant de répondre aux questions du journaliste.

Il est ensuite revenu sur les événements ayant conduit à son expulsion de Tunisie la semaine passée: l'approche de cinq policiers à l'hôtel, la fouille de sa chambre, et puis son transfert à l'aéroport où un représentant d'une compagnie aérienne française l'a informé de la décision "des autorités tunisiennes de le diriger vers Paris".

Lire aussi : Expulsé de Tunisie, Moulay Hicham donne sa version des faits

"J'attends des explications de la part des autorités tunisiennes", indique Moulay Hicham, répondant à une question sur l'identité de l'instigateur de la décision d'expulsion. Les policiers l'auraient informé qu'il s'agissait d'une "décision souveraine". Moulay Hicham en déduit que "la décision a sans doute été prise au niveau de la présidence", exercée par Beji Caid Essebsi.

Le prince s'est contenté d'énoncer les versions relayées par la presse sur d'éventuelles pressions du Maroc, de l'Arabie Saoudite ou des Emirats Arabes Unis, ou encore celle selon laquelle une menace planant sur sa vie aurait poussé les autorités tunisiennes à l'éloigner du territoire.

"L’ordre venait du président tunisien"

Contacté par Telquel.ma, Moulay Hicham confirme que, "selon les informations qu'il a reçues", "l’ordre venait du président tunisien". Pour le reste, "je refuse de spéculer et la vie continue", affirme-t-il. "J’attends de voir, mais nous saurons tôt ou tard ce qui s’est passé, parce que la Tunisie est un pays en mouvement et ne peut rester bloquée là dessus. C’est une chose consubstantielle à la transition tunisienne", ajoute-t-il.

S'agissant de l'annulation d'une conférence à Doha où il devait intervenir le 12 septembre, information relayée par la presse qatarie, Moulay Hicham confirme et explique que "les organisateurs ont contacté les participants pour les informer que la conférence était reportée en décembre, pour des raisons logistiques". Y a-t-il un rapport entre l'expulsion de Moulay Hicham et le report de la conférence ? "Je ne peux pas vous dire s’il y a un lien", répond-il.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss