Maroc

Voici la liste des ministres privés de vacances sur instructions royales

Mohammed VI a présidé un Conseil des ministres, dimanche 25 juin, à Casablanca.
Voici la liste des ministres privés de vacances sur instructions royales
juin 27
15:00 2017
Partager

C'est une véritable armée de ministres et de hauts responsables qui ne bénéficieront pas de leurs vacances cet été, comme l'a ordonné Mohammed VI. En voici la liste détaillée.

Le 29 octobre 2015, Mohammed VI présidait à Tétouan le lancement du programme de développement spatial de la province d’Al Hoceima (2015-2019) baptisé "Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit" (Al Hoceima, ville phare de la Méditerranée) pour une enveloppe globale dépassant 6,5 milliards de dirhams.

Lors du Conseil des ministres de dimanche dernier, le premier pour l'équipe El Othmani, le roi a exprimé au gouvernement son mécontentement quant à l'avancement de la mise en oeuvre de ce projet.

Lire aussi : Al Hoceima: Mohammed VI déçu, mécontent et préoccupé

Sur instructions royales, les ministres concernés par ce plan stratégique seront privés de vacances estivales. Une source au sein du gouvernement explique à Telquel.ma que les ministères concernés sont tous ceux ayant signé la convention relative à ce projet. Parmi eux, le ministre de l'Intérieur Abdelouafi Laftit, qui succède à Mohamed Hassad. Ce dernier est concerné aussi par la mesure en tant que ministre de l'Éducation au même titre qu'Ahmed Toufiq, ministre des Habous et des Affaires islamiques, et Mohamed Boussaid, reconduit dans ses fonctions de ministère de l'Économie et des Finances.

Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture, n'aura pas droit à des vacances non plus, tout comme Mohamed Sajid qui a succédé à Lahcen Haddad au Tourisme, Abdelkader Amara, qui a succédé à Aziz Rabbah à l'Équipement et au transport, Rachid Talbi Alami qui a remplacé Lahcen Sekkouri à la tête du département des Sports, ainsi que Charafat Afailal qui a conservé le portefeuille de l'Eau.  Mohamed Nabil Benabdallah, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l'Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Lhoussaine Louardi, ministre de la Santé et Mohamed Laâraj, ministre de la Culture et de la Communication, sont également concernés.

Nos sources expliquent que la privation de vacances s'applique aussi à d'autres hauts responsables d'établissements et services publics. Ce sera le cas pour Abdelaâdim El Hafi, haut-commissaire aux Eaux et forêts, le patron de l'ONEE, Ali Fassi Fihri, et le directeur de l'Agence de développement des provinces du Nord (ADPN).

Vacances des ministres: qui décide de quoi ?

Selon des sources dans l'Exécutif, les ministres ont droit à des vacances allant d'une à trois semaines, selon le département et la durée pendant laquelle ils n'ont pas pris de repos. Le tout se fait en coordination avec le chef de gouvernement qui gère notamment l'organisation de l'intérim.

Dans tous les cas, l'aval du cabinet royal est nécessaire. "De toutes les manières, les membres de l'actuel gouvernement ont été nommés il y a moins de trois mois", commentent nos sources. Cependant 20 des 39 ministres du gouvernement El Othmani faisaient déjà parti du précédent gouvernement. Ils n'ont donc pas eu de répit.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss