Al Hoceima: Mohammed VI déçu, mécontent et préoccupé

Al Hoceima: Mohammed VI déçu, mécontent et préoccupé

Au début du Conseil des ministres du 25 juin à Casablanca, Mohammed VI a fait part au gouvernement de sa "déception, son mécontentement et sa préoccupation" au sujet du programme de développement d'Al Hoceima.

Par

Mohammed VI a décidé de « ne pas autoriser les ministres concernés à bénéficier du congé annuel pour assurer le suivi » des projets à Al Hoceima, indique un communiqué du cabinet royal. Cette décision a été prise à l’issue du Conseil des ministres présidé par le roi qui s’est tenu le 25 juin à Casablanca.

« Au début de ce conseil, le roi a fait part au gouvernement, notamment aux ministres concernés par le programme Al Hoceima « Phare de la Méditerranée », de sa déception, son mécontentement et sa préoccupation au sujet de la non exécution des projets inscrits dans ce grand programme de développement dans les délais impartis« , précise le communiqué. Ce programme est au coeur des manifestations qui ont mis en évidence les retards de sa mise en oeuvre et la nécessité de renforcer le tissu économique de la ville et de sa province.

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, et Mohamed Boussaïd ministre des Finances ont été chargés du suivi des enquêtes réalisées par l’inspection générale de l’administration territoriale et l’IGF. Ces dernières doivent « fixer les responsabilités » et établir « un rapport dans les plus brefs délais« .

article suivant

Le premier ministre éthiopien reçoit le prix Nobel de la paix, mais écourte son programme

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.