essentiel

Bahri Ramadan Camp: un ftour pour des enfants défavorisés, un coup de pouce pour l'écologie

Du 1er au 25 juin, le Bahri Ramadan Camp permet à une cinquantaine d'enfants de milieu défavorisé de manger un ftour. Crédit : Théa Ollivier
Bahri Ramadan Camp: un ftour pour des enfants défavorisés, un coup de pouce pour l'écologie
juin 13
11:56 2017
Partager

Des enfants de milieux défavorisés bénéficieront d'un ftour gratuit jusqu'au 25 juin sur la plage d'Ain Diab à Casablanca grâce à l'association écologique Bahri.

19h35. Trente-cinq enfants trépignent sur leurs chaises en plastique orange, devant de grands plats de tajine. Derrière, des bénévoles s'activent pour servir jus, harira, msemen, chebakia, fromage, bananes et dattes. Venus des bidonvilles situés derrière le parc d'attractions Sindibad, les enfants attendent l'heure du ftour avec impatience en face des vagues de la plage d'Ain Diab, à Casablanca.

Tous les jours du 1er au 25 juin, l'association Bahri organise le "Bahri Ramadan Camp" au niveau de la porte 13, devant le stand de l'école de surf Ain Diab avec qui elle est en partenariat. Le département d’État américain ainsi que les entreprises Yoga&Surf , Le Cercle Crossfit, et Com’en Ciel font également partie des partenaires de cette initiative.

Ce projet social, écologique et sportif vient en aide aux enfants de milieux défavorisés. Ces derniers sont ainsi initiés à la protection de l'environnement à travers une opération de ramassage des déchets juste avant de partager le ftour. Ils prennent ensuite part à une activité sportive - yoga ou surf - organisée par l'entreprise partenaire du jour.

ain diab ramadan ftour bahri camp

"Ce sont des enfants qui sont pour la plupart abandonnés par leurs parents", explique Naima Loudini, de l'association Al Hilal qui s'occupe l'éducation et de l'insertion sociale d'orphelins. "Ces enfants, je les connais déjà tous", dit-elle en servant affectueusement le tajine au poulet et aux olives aux petites filles qu'elle appelle chacune par leur prénom. Chaque jour, 25 à 40 jeunes différents viennent prendre le ftour.

Financement

bahir ramadan campL'association Bahri compte bientôt rallier Dell, Atlanta, Acticol, la Société Générale, Pharma5, Intelcia, Saint-Gobain, ou encore Phone groupe à l'initiative. "On aurait voulu avoir plus de monde, mais je n'ai eu que deux semaines pour préparer le projet", explique Saad Abid, président de l'association Bahri. "L'année prochaine, on pourra peut-être travailler avec un traiteur pour être sûr d'avoir le même ftour tous les soirs", ambitionne-t-il. En effet, pour l'instant, le menu du ftour dépend de l'entreprise qui est partenaire, ou du projet. Pour l'Aïd, Naima Loudini a réussi à obtenir 123 vêtements du groupe Aksal, qui possède notamment le Morocco Mall.

Action écologique

bahri camp ramadan ftour"Hier, les enfants ont ramassé 200 kilos de déchets sur la plage", nous explique Saad Abid content de pouvoir initier ces enfants à l'écologie et à l'environnement "qui sont malheureusement les derniers des soucis quotidiens de leurs milieux". L'association Bahri est connue à Ain Diab. "Nous sommes impliqués sur cette plage, nous avons été à l'initiative de mettre les poubelles sur la plage", explique le président de l'association Bahri.

Lire aussi : Un coup de propre citoyen pour les plages

Et après avoir vidé la table du ftour, une file de jeunes enfants suivent en sautillant Saad Abid qui crie dans un mégaphone : "Ramassez vos déchets", en s'adressant aux  jeûneurs venus rompre le jeûne sur des tables en plastique face à la mer et les pieds dans le sable.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss