essentiel

Zakaria Wahby, premier "Meilleur sommelier du Maroc"

Le jury et les participants du premier concours de "Meilleur sommelier du Maroc", le 28 février à La Mamounia. A droite, Zakaria Wahby, le vainqueur. Crédit : ASMA
Zakaria Wahby, premier "Meilleur sommelier du Maroc"
mars 02
11:47 2017
Partager

L’Association des sommeliers du Maroc organisait le 28 février à La Mamounia le premier concours de "Meilleur sommelier du Maroc". Le vainqueur, Zakaria Wahby, représentera le Maroc au concours du "Meilleur sommelier d’Europe".

Zakaria Wahby lors de l'épreuve de carafage. Crédit : Boris Bille / Facebook

Zakaria Wahby lors de l'épreuve de carafage. Crédit : Boris Bille / Facebook

Le 28 février, Zakaria Wahby (29 ans), assistant chef sommelier de l’Hôtel Royal Mansour, est devenu le premier "Meilleur sommelier du Maroc". L’Association des sommeliers du Maroc (ASMA) organisait à La Mamounia le premier concours du genre pour le royaume. Wahby représentera le Maroc lors du concours du "Meilleur sommelier d’Europe" en Autriche à Vienne, en mai prochain.

Originaire de Benslimane, étudiant en économie, le jeune sommelier autodidacte s’est découvert une passion pour le vin à 19 ans, au Ryad du Vigneron, le restaurant du Domaine des Ouled Thaleb. Il y officiait alors en tant qu’"extra" durant ses week-ends, avant d'intégrer définitivement l’équipe. Durant trois ans, il va peaufiner son apprentissage des vins auprès de Boris Bille et Jacques Poulain qui gèrent le domaine.

En 2009, il rejoint l’équipe de sommellerie de La Mamounia en tant que sommelier. Là, il se perfectionne et gravit les échelons pour devenir sommelier senior au bout de 3 ans. Sa carrière prend alors un tournant international: il devient sommelier à l’Hôtel Constance Lémuria, aux Seychelles. En 2014, il revient au Maroc pour rejoindre l’équipe de Grand Sud Import au sein de laquelle il sillonne le Maroc pour partager sa passion avec les hôteliers et les restaurateurs. Il revient en 2016 à ses amours pour le service en sommellerie lorsque Clément Dumas, chef sommelier du Royal Mansour, l’appelle pour l’assister dans les trois restaurants de l’hôtel, sous la houlette du chef Yannick Alleno.

Lire aussi : Le vignoble marocain invité d’honneur du Challenge international du vin à Bordeaux

Le podium de gauche à droite : 3ème Rabi Ahsina du Royal Palm, 1er Zakaria Wahby dul Royal Mansour, 2eme Abdelghafour Sadik de La Mamounia. Crédit : ASMA

Le podium de gauche à droite : 3e Rabi Ahsina du Royal Palm, 1er Zakaria Wahby dul Royal Mansour, 2e Abdelghafour Sadik de La Mamounia. Crédit : ASMA

Zakaria Wahby était en concurrence avec 6 autres sommeliers (de la Mamounia, du Royal Palm, du Sofitel Marrakech, et du Buddha Bar). L’épreuve a débuté par une série de 50 questions portant sur les vins et les terroirs du Maroc et du monde, sur les eaux minérales, les cafés et thés du monde entier, ainsi que les eaux de vie et les spiritueux. À l’issue de ce questionnaire, les candidats ont réalisé une description organoleptique de deux vins dégustés à l’aveugle, ainsi que trois eaux de vie et liqueurs. Seuls cinq sommeliers ont été sélectionnés pour participer à la demi-finale de l’après-midi, avec des épreuves chronométrées portant sur le service d’un vin effervescent, l'aération d’un vin rouge, l’accord de mets et de vin sur un menu, la dégustation commentée à l’aveugle d’un vin blanc et d’un rouge, ainsi que la correction d’une carte des vins.

Au terme de cette épreuve, le jury — composé de Michèle Chantome, présidente de l’ASMA, Benoit Bouteau, propriétaire du bar à vin Le 68 à Marrakech, et les sommeliers Thierry Collard, Stéphane Remacle et Boris Bille — a dévoilé le podium. Derrière Zakaria Wahby, Abddelghafour Sadik de La Mamounia décroche la deuxième place et Rabi Ahsina du Royal Palm, la troisième.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss