Le vignoble marocain invité d’honneur du Challenge international du vin à Bordeaux

Trente-trois vins marocains seront soumis aux palais de juges à Bordeaux en avril, lors du 41e Challenge international du vin dont le Maroc est l’invité d’honneur.

Par

Crédit : AFP

medailles vinPour la 41e édition du Challenge international du vin qui se tiendra les 21 et 22 avril à Bordeaux, le Maroc est le pays invité d’honneur du plus ancien concours viticole organisé en France. Dans la capitale mondiale du vin, 4.200 vins de 37 pays seront dégustés par 800 juges professionnels et amateurs (œnologues, cavistes, sommeliers, vignerons, consommateurs avertis…) qui leur attribueront des notes sur une liste d’aspects techniques. L’ensemble de ces notes permet d’attribuer des médailles (or, argent et bronze) que les producteurs peuvent ensuite apposer sous forme de macarons adhésifs sur leurs bouteilles, et qui sont des repères de qualité pour le consommateur.

Lire aussi :  Au Maroc, les vins nouveaux de l’ancien monde

Impossible officiellement de connaitre avant la proclamation des résultats quels sont les vins qui représenteront le Maroc. « Le concours est anonyme, les vins sont dégustés à l’aveugle. On ne peut pas communiquer l’identité des vins avant la fin des dégustations« , nous explique l’organisation du Challenge. Néanmoins, trente-trois vins marocains provenant de cinq producteurs différents seront soumis aux palais des juges à Bordeaux lors de cette édition présidée par Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier du Monde en 1992.

vignoble marocChaque année, le Challenge met un pays ou une région à l’honneur. « L’idée est de révéler les talents de vignobles méconnus« , poursuit le Challenge. Au tour du Maroc, donc, cette année. Deuxième exportateur africain de vin après l’Afrique du Sud, le royaume produit entre 25.000 et 30.000 hectolitres de vin par an sur près de 10.000 hectares de vignes. Le vignoble marocain compte désormais trois appellations d’origine contrôlée (AOC)— Les Coteaux de l’Atlas, Crémant de l’Atlas et Les Côtes de Rommani— ainsi que 14 appellations d’origine garantie (AOG).

Lire aussi  : Vin : Une nouvelle appellation d’origine contrôlée (AOC) marocaine sur le marché

Pour Michèle Chantôme, présidente de l’Association des sommeliers du Maroc (ASMA) dont l’objectif est notamment de promouvoir les vins marocains, « ce Challenge est une vitrine extraordinaire. Nos producteurs font des vins formidables, le monde entier a besoin de le savoir. » Également secrétaire générale de l’Association de la sommellerie internationale (ASI), Michèle Chantôme raconte qu’elle emporte toujours quelques bouteilles marocaines à faire déguster lors de ses déplacements à l’étranger. « Tout le monde est étonné de la qualité des vins marocains« , explique-t-elle. La directrice du Challenge, Fabienne Cortadi, a elle aussi été convaincue.

« C’est la première fois qu’un concours international de cette envergure consacre un prix spécial au Maroc« , poursuit Michèle Chantôme, se réjouissant déjà de la visibilité à venir pour les vins marocains dans la presse internationale. Aussi aurait-elle espéré que plus de producteurs marocains présentent leurs vins à Bordeaux. « Peut-être ont-ils eu peur. C’est vrai que c’est impressionnant un tel concours », conclut-elle.

Mise à jour du 21/02/2017 : Deux autres producteurs au Maroc se sont inscrits au Challenge après la publication de cet article, selon Michèle Chantome. Ce sont désormais 40 vins marocains qui sont en lice.

article suivant

Le roi Mohammed VI rend hommage à Abderrahmane Youssoufi