Sport

Mohammed Boudrika, seul au monde ?

Mohamed Boudrika, président du Raja. Crédit : DR
Mohammed Boudrika, seul au monde ?
mai 05
12:19 2016
Partager

Les dirigeants de deux clubs de la Botola refusent de soutenir le président du Raja dans sa dernière sortie. Un troisième l'a accusé d'avoir truqué des matchs.

Serait-il en train de regretter son dernier coup de gueule ? Le président du Raja de Casablanca, Mohammed Boudrika, est de plus en plus isolé depuis l’annonce de sa démission de la Fédération royale du football (FRMF) le 1er mai dernier, et sa sortie sur la chaîne Medi1TV où il s’est dit insatisfait «des rendements des arbitres, surtout ceux qui dirigent les affiches du WAC» tout en remettant en cause le calendrier des matchs effectué par la Ligue nationale du football professionnel (LNFP), tout en rajoutant «qu’il a déjà parlé aux présidents des clubs du haut de tableau et qu’ils partagent ses inquiétudes».

Alors que la FRMF n’a pas tardé à répondre à ses accusations, en demandant l’ouverture d’une enquête sur ses propos, le président du club de l’Ittihad Riadi de Tanger (IRT) Abdelhamid Aberchane a démenti les affirmations de Boudrika, en niant tout entretien u avec Boudrika sur le sujet, Aberchane a déclaré au site Botola.com que son club n’a pas besoin de Boudrika pour se défendre. Même son de cloche pour le vice-président du Fath Union Sportive de Rabat (FUS), Mohammed Kimakh qui a affirmé lors de la réunion de la LNFP que le FUS ne veut pas de la défense de Boudrika, rapporte Al Massae du 4 mai.

Le club de la Renaissance de Berkane (RSB) dont le patron est Faouzi Lakjaa, président de la FRMF, a saisi l’occasion dans une déclaration de son vice-président, Hakim Benebdellah le 3 mai sur Radiomars pour rappeler qu’en 2013 le club Vert avait tenté de corrompre les joueurs de Berkane avant le match opposant les deux clubs, Amine Rbati avait accusé en septembre 2013 dans un entretien accordé à «Al Massae Arryadi» directement le Raja et le coach Mhamed Fakhir de procéder aux achats des matchs pour s’adjuger le titre du championnat saison 2012-2013 : «J’ai accepté de jouer des rôles vils et bas par amour pour le Raja (...) J’ai tenté de soudoyer les joueurs de plusieurs équipes en leur offrant de l’argent pour lever le pied, mais ils ont refusé», avait-il déclaré.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss