Médias

Maâti Monjib porte plainte contre Le360... en France

Mâati Monjib. Crédit DR
Maâti Monjib porte plainte contre Le360... en France
janvier 11
15:08 2016
Partager

L'historien Maâti Monjib porte plainte en France contre le site Le360 pour diffamation et affirmations mensongères.

L'historien et activiste Maâti Monjib porte plainte en France contre le journal marocain Le360. La plainte a été jugée recevable et a été instruite par le procureur de la République du Tribunal de grande instance de Paris, nous assure Maâti Monjib. Objet de la plainte : « diffamation et affirmations mensongères, suite à plusieurs articles dénigrants, l'intéressé et des membres de sa famille parus dans ledit site durant les derniers mois et semaines », explique le communiqué de presse de son comité de soutien.

L'intéressé nous explique qu'il a pu en appeler à la justice française parce que le site Le360 possède son adresse IP en France. D'ailleurs, « Ils [Le360, ndlr] ne sont pas les seuls [à l'avoir diffamé, ndlr], mais j'étais obligé de choisir le seul journal qui a une adresse IP dans un pays démocratique avec une justice indépendante », ajoute-t-il.

Pas de présomption d’innocence

Le360 a publié plusieurs articles à propos de Maâti Monjib ces derniers mois. Six lui sont exclusivement concernés entre le 11 octobre et le 23 novembre 2015. Beaucoup des informations relayées sur ce site émanent du quotidien Al Ahdath Al Maghribiya. Ces journaux évoquent des détournements de fonds dont serait coupable le militant, dans le cadre de la gestion du centre Ibn Rochd.« Durant des années, l’intéressé a détourné des sommes dépassant 3 millions de dirhams », ou encore « Un simple calcul démontre que le concerné a détourné au moins 2 450 000 de dirhams », peut-on lire par exemple.

Le site d'information a qualifié la grève de la faim de « présumée » et de « prétendue ». On peut notamment lire « Il a réussi à duper de nombreuses personnes et médias » ou encore « [...] une opération de diversion savamment orchestrée par l'intéressé » à propos d'un article du Washington Post qui soutient le militant. Contacté par Telquel.ma, le directeur de la publication de 360 n'a pas pu être joint dans l'immédiat.

Lire aussi : La femme de Monjib demande à Hollande de l’aider à « sauver son mari »

On notera néanmoins que Maâti Monjib est poursuivi par la justice marocaine pour « atteinte à la sécurité intérieure de l'État ». Il est accusé d'irrégularités financières, notamment en lien avec des dons étrangers, dans la gestion du centre d'études et de communication Ibn Rochd.

Le principal intéressé considère lui qu'il « est persécuté à cause de ses prises de positions anti-pouvoir ». Et d'ajouter : « J'essaie de démasquer dans mes analyses ses méthodes anticonstitutionnelles et immorales contre l'opposition démocratique, le Mouvement du 20 février et les associations des droits humains; Mes écrits contestent fortement la concentration du pouvoir et de la fortune entre les mêmes mains; Je considère qu'il s'agit d'une pratique moyenâgeuse et détestable ». La prochaine audience est prévue pour le 27 janvier.

Lire aussi : Six personnalités politiques soutiennent Maâti Monjib

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss