Médias

Chekhsar, le prédicateur 2.0, devient agent matrimonial

Pour Chekhsar, le harcèlement sexuel est de la responsabilité des femmes. Crédit : capture d'écran Youtube
Chekhsar, le prédicateur 2.0, devient agent matrimonial
avril 20
09:12 2015
Partager

Un buzz de plus pour le cheikh 2.0 ? Chekhsar organise désormais des « rencontres en vue de mariage » depuis sa page Facebook.

Faites vos adieux à Tinder, Chekhsar est là pour prendre la relève et promet des « rencontres halal » menant au mariage sur sa page Facebook. Le 16 avril dernier, Chekhsar, ex rappeur à tendance islamiste, a annoncé le lancement d’une « opération pour marier les jeunes » sur sa page Facebook.

« J’ai marié deux amis à moi à des sœurs que je connais, et depuis plusieurs amis veulent que je leur trouve une femme », raconte-t-il sur sa page Facebook, demandant à ses fans de lui envoyer un message privé s'ils souhaitent se marier. Chekhsar promet d’organiser le rendez-vous « chez la future mariée en présence de ses parents » si la personne est intéressée par une rencontre « menant au mariage », bien entendu.

Lire aussi : Mais que pense la sphère religieuse de Chekhsar ?

Immédiatement après la publication de l’annonce, les fans sont en majorité séduits. D’autres, plus sarcastiques, n’hésitent pas à tourner en dérision la démarche. « Mais où est le travail et le logement qui va avec ? », s’interroge Hassan. Pour Driss, « on aimerait bien que cette opération inclue les femmes converties à l’islam issues d’Allemagne, de Suède et du Canada ». Même ton pour Houssam qui s’étonne que « le prédicateur soit devenu un agent matrimonial ».

24 heures après l’annonce, Chekhsar annonce sur sa page Facebook qu’il a reçu plusieurs demandes « dont la majorité est issue de filles désirant se marier ». Le feuilleton se poursuit sur un autre statut datant du 17 avril, dans lequel il annonce déjà « une première rencontre fixée pour le lundi » entre un contact Facebook et une « sœur » de sa ville, espérant qu’ils « soient destinés l’un à l’autre ».

Du buzz et de la polémique

Connu pour flairer les buzz et surfer habilement dessus, Chekhsar a par ailleurs consacré sur sa chaîne YouTube plusieurs vidéos à la chanteuse populaire Zina Daoudia, qu’il critiquait de manière virulente. Le jeune « cheikh » a même publié une parodie de son titre 3tini saki, devenu 3tini 7ijabi (donne moi mon voile). Une vidéo qui a été visionné 1,3 million de fois.

En novembre 2014, il avait défrayé la chronique en publiant une vidéo dans laquelle il expliquait que les « garçons subissent le harcèlement sexuel, et bien plus que les femmes », avant de présenter des images filmées par lui dans les avenues de Rabat : il y zoomait sans complexe sur les fesses de jeunes femmes marchant dans la rue pour illustrer cette « agression envers les hommes ». Une vidéo qui a beaucoup fait réagir. La Fédération de la ligue démocratique des droits des femmes avait même porté plainte contre lui.

Tags
Partager

Lire aussi

  • abder

    Tu peux me trouvé une belle femme sexy j'ai envie de se marier

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss