chroniques

A contre-courant. Agent sioniste

3 août
01:32 2014
Partager
A contre-courant. Agent sioniste

Non contents de subir une défaite dans le réel, les Arabes s’arrangent pour s’infliger des châtiments moraux. Un de ces supplices masochistes, en particulier, fait des ravages et brouille leur perception des rapports de force. Il s’agit du complot. Pas un obstacle, pas un retournement de conjoncture, pas un tremblement de terre qui ne soient attribués à la vaste conspiration sioniste. Ne parlons pas alors de tout avis distancé, de toute autocritique, même timide, de toute tentative de décrire la réalité telle qu’elle émerge du chaos des informations : les agents sionistes pullulent… Sus aux journalistes, aux observateurs, aux politologues, aux politiques qui calment les pulsions déchaînées et impuissantes, et qui, dans la fièvre télévisuelle, essaient de rappeler que tel chiffre, tel fait, tel phénomène ne rentrent pas tout à fait dans le cadre du complot sioniste. Ils seront mis dans le même fourgon, promis au même peloton d’exécution qui attend les ennemis de la nation blessée.

Le narcissisme arabe est fragile. Les raisons en sont multiples, et sans doute en partie impossibles à déterminer (la colonisation, le machisme sourcilleux, le passé fantasmé ?). Mais en attendant, les effets sont ravageurs : la nation arabo-musulmane ne peut être que victorieuse… ou martyre. Il n’y a pas de milieu rationnel entre ces deux positions psychologiques : la splendeur des Abbassides ou l’horreur actuelle. D’où notre engouement pour les catastrophes historiques, amplifiées jusqu’à la tragédie : les Palestiniens sont le symétrique obscur de notre passé glorieux. Et de même, Israël ne peut être que tout-puissant, tirant les ficelles et commandant aux chefs d’Etat du monde, qui lui obéissent au doigt et à l’œil.

Gare à celui qui affirmerait cette vérité simple : Israël n’est pas si puissant qu’on le dit. S’il a gagné des guerres en six jours, vaincu à de multiples reprises de vastes coalitions, c’est que les sociétés arabes, et les Etats qui en sont l’émanation monstrueuse, sont malades de sous-développement culturel, de patriarcat entravant, de violences diverses tournées contre soi. Et que défendre les Palestiniens, former un front arabe uni, porter la voix et la parole de ceux qui sont écrasés, passent par une analyse impitoyable et froide de ses propres travers.

Faire le salut hitlérien dans une manifestation de soutien à la Palestine est une imposture historique ; voter une loi criminalisant les Marocains qui vont en Israël est une impasse populiste ; frapper un rabbin marocain dans une rue de Casablanca est une lâcheté morale. Et tant qu’on se permettra de telles licences, qu’on fermera les yeux sur de tels comportements, au nom de la défense de nos frères palestiniens, on ne fera en réalité que se donner de faciles autorisations à des soulagements psychologiques à la petite semaine.

Il est notable qu’au même moment, à quelques centaines de kilomètres de distance, deux fantasmes arabes sont en train de s’incarner : le masochisme palestinien complaisamment couvert par les médias, et la mégalomanie du néo-califat d’Al Baghdadi. Pauvres de nous, qui ne puissions nous voir dans le miroir que superbes ou humiliés !

Le narcissisme blessé des Arabes est une maladie historique grave ; la soigner est crucial mais hélas peu probable : l’argent du pétrole et les gesticulations médiatiques – par la vantardise ou les pleurnicheries – permettent de couvrir ce handicap de sparadraps imaginaires.

Et il va de soi que j’écris de telles lignes parce que je suis payé par le Mossad.

Lire aussi

  • Julien Desterel

    Joli texte.
    Mais il y a une phrase discutable: faire un salut nazi dans une manif de soutien aux palestiniens est au contraire très cohérent, vu que le grand père de Leila Shahid, grand mufti de Jérusalem, serrait la main à Hitler, et qu’en Novembre 1947, les officiers égyptiens, par provocation, arboraient des insignes nazis lors de leur guerre contre Israël et ces juifs qu’ils allaient « tous rejeter à la mer »… Nazisme et islam ont toujours été assez proche de par leur détestation commune des juifs.

    • anouar

      Et à raison vu l’héritage nazi des juifs sionistes. Comment ne pas les détester et leur souhaiter les chambres à gaz pour les exterminer quand on voit comment ils reproduise l’enseignement nazi contre les Palestiniens !!!!

      • Julien Desterel

        Merci d’illustrer mon propos..

      • onurb

        Vous rendez vous compte Anouar de la portée abominable de ce que vous dites. Qui va restituer ou rembourser les terres des Juifs expulsés de tous les pays Arabes sauf le Maroc et la Tunisie?
        Quel est l’héritage Nazi des Juifs? celui d’avoir été tués par millions. Vous comparez et êtes prêt à exterminer les Juifs dans la chambre à Gaz comme les Nazis qui ont massacré 6 Millions de Juifs. Vous devenez un génocidaire prêt à sacrifier tous les Juifs du monde (les 14 millions) parce qu’il y a un conflit territorial, une guerre Israélo Arabe et Israélo Palestinienne depuis 1948. Cet affreux conflit à tué 50.000 personnes des deux côtés en 70 ans. Les Musulmans dans cette même période( Iran, Iraq,Syrie, Yemen, Kuwait, Pakistan, Afghanistan) ont tué 4 million de Musulmans entre eux.
        La guerre est une horreur mais de grace Anouar il faut raison garder ou les 2000 Juifs Marocains qui restent au Maroc et qui sont là 1500 ans avant la conquête Arabe vont quitter leur terre ancestrale de peur des massacres de gens comme vous!

      • Onurb

        Non Anouar au Maroc on n’extermine personne. On s’embrasse. On mange ensemble. On va dans les mariages et on fête la « mimouna » et « l’Aïd El Fitr » ensemble. On est amis depuis longtemps et on s’aime beaucoup! Au Maroc nous sommes Berbéro -Judéo – Arabes pas Palestiniens!

      • sid ali

        Honte a toi les juifs ont tj ete nos amis
        c’est a cause de retardes mentaux comme toi qu’il y a des souffrances dans ce monde .

    • lulu

      Ne confondez pas le fait d’un HOMME -en l’occurrence le mufti de Jérusalem, qui pour empêcher l’établissement de l’état sioniste s’est cherché un allié plus que douteux- et la religion qu’est l’islam. Votre vision est assez réductrice, la doctrine nazi et 99% des personnes layant approuvé et suivi était occidentauX. Quand un juif se cachait dans une grotte ou dans une cave dans vos pays, chez nous il pouvait vivre sans peur d’être denoncer par un voisin et amener en camp de concentration et d’extermination.

    • Faouzi OMARI

      @M. Desterel : Si j’ai bien compris, le texte et joli mais vous trouvez quand-même une occasion pour vous lamenter (je pense au pied du fameux mur) ! Vous voudrez nous faire croire que les responsables de la communauté juive allemande n’ont jamais serré les mains d’Hister, ni financé sa campagne nazie ? Vous voudrez nous faire croire que les responsables du ghetto n’ont jamais livré leur coreligionnaire au nazis ? Pour rester poli, je tiens à vous dire que j’ai comme l’impression que votre mémoire historique est légèrement sélective.

      • onurb

        que d’ignorance histo(é)rique!

    • Carl

      Donc soutenir la Palestine, c’est être un Nazi? J’ai bon?
      Parlez nous des négociations secrètes entre sionistes et nazis sur le dos des morts.

      Quant à l’époque contemporaine, on voit bien quelle religion applique les méthodes nazies au camps de concentration de Gaza.

    • Djinn

      C’est bien connu qu’il est facile de prendre du recul quand on est en situation de guerre…la preuve l’ado palestinien qui a été cramé…
      Votre rhétorique est empreinte de mauvaise foi, ou alors vous manquez clairement de lucidité sur l’âme humaine.

  • Sophie

    Mettre tout le monde dans le même sac, c’est la même méthode que les nazis d’ailleurs. La propagande que l’Islam serait antisémite, tu te la gardes, toi et ta haine. Heureusement qu’il y a des gens qui savent faire la différence. Les nazis étaient chrétiens, est ce que tous les chrétiens seraient antisémites? Non, on n’est pas tous de mauvaise fois et haineux comme toi Julien. D’ailleurs, tu es sur un média marocain. Le Maroc est un pays où les juifs et les musulmans ont cohabité en cohabitent encore en paix globalement pendant des siècles. Je te renvois au discours des monarques Mohammed V, Hassan II, et Mohamed VI sur les juifs marocains qui sont bien honorés et respectés au Maroc. Bien sûr, qu’il existe des ignorants haineux au Maroc qui ont le même schéma de pensée que le tien, qui mettent tout le monde dans le même sac et qui pensent que tous les juifs sont sionistes ou pro tueurs de Palestiniens. Heureusement que ce n’est qu’une minorité, mais malheureusement elle peut grandir. C’est du devoir des médias d’informer et de former, ceci est une lourde responsabilité. Et encore ici, pas tous les médias sont à mettre dans le même sac, il y a ceux aussi qui sont dans l’ignorance et la désinformation. Merci Telquel de ne pas en faire partie et d’être un média marocain critique et responsable.

  • Elie de Paris

    Brillant.
    Mais nul n’est prophète en son….
    Notre Sophie nous paraît très au faîte, quant à la haine.

  • Onurb

    BLOGS SÉLECTIONNÉS
    La cécité de l’Occident devant le désastre arabe et islamiste
    Jacques Tarnero 31/07/14 13h32 CEST
    L’espace arabe est dans le chaos, mais a fait de la Palestine son drapeau.
    Que le Hamas soit le drapeau de la Palestine constitue un désastre complémentaire.
    Que l’islamisme soit le moteur idéologique de l’espace arabo-musulman est un autre désastre et une menace pour tous.
    Que des forces de gauche soutiennent une Palestine prise en otage par le Hamas est un naufrage intellectuel et politique.
    Ce constat est terrible et mérite d’être regardé en face.
    De l’océan Atlantique aux rivages de la Chine, les islamistes n’instaurent que fureur, chaos et délires. Au sud du Sahel, cette même fureur sème la terreur au Mali, au Niger. Des centaines de jeunes filles ont été kidnappées au Nord du Nigéria, coupables de vouloir aller à l’école. Un nouveau Calife délirant menace la Mésopotamie et le grotesque dispute à l’épouvante la scène de cette tragédie antique. En Afghanistan, les talibans attendent leur heure. Pour le moment ils assassinent les jeunes filles qui elles aussi, osent aller à l’école. En Iran les mollahs font tourner les centrifugeuses pour préparer leur bombe atomique. Dans le même temps ils pendent les homosexuels. En Arabie saoudite on coupe, au sabre et en public, la tête de ceux qui contreviennent à la charia. Dans les Emirats, en Jordanie, en Afghanistan on lapide la femme adultère ou bien la jeune fille violée. L’honneur des tribus ne saurait souffrir une quelconque atteinte. Dans les pays du Golfe, on construit des tours de 800 mètres de haut pour atteindre le paradis et des pistes de ski sous cloche réfrigérée et au Qatar, notre ami le Qatar, des esclaves asiatiques y construisent des stades climatisés pour préparer la coupe du monde football de 2022. Les Etats inventés par les Européens au Proche-Orient, après 1918, se décomposent sous nos yeux. L’Irak, la Syrie, la Libye, le Liban, disparaissent en tant qu’Etats-nations. Les frontières inventées par la colonisation au sud du Sahel fondent de la même manière au profit des Boko Aram et autres salafistes, jihadistes, islamistes. Le port du voile étant devenu quasiment obligatoire dans certaines banlieues de France, des municipalités de gauche de gauche ont décidé d’honorer quelques terroristes islamistes pour faire bonne figure et s’assurer une clientèle électorale. Dans le même temps c’est Israël qui est conspué.

    S’agit il d’une caricature inspirée par une islamophobie de mauvais goût? Des « chariaologues » inspirés viennent à la télévision dire que tout cela n’est pas inquiétant et que c’est la présence d’Israël qui a perturbé l’équilibre ancien. De ce jeu planétaire, l’Occident s’en accommodait et rapportait beaucoup de pétrodollars à certains. La décomposition de l’Union Soviétique a bouleversé la donne ancienne. Après avoir espéré la paix universelle dans une mythique « fin de l’histoire » voilà que c’est le « choc des civilisations » qui désormais se profile à l’horizon et c’est tant pis pour tous ceux qui avaient vu dans les « printemps arabes », l’aube d’un nouvel avenir radieux. Hélas, pour les illusions de tous, c’est l’hiver islamiste qui succéda au printemps, mais le déni idéologique du réel est tel, chez certains, en particulier à gauche, que la raison de ce désastre porte le nom d’Israël. Incapables de penser cette exception, ce nom est devenu un nom de trop.

    La grille de lecture du monde est longtemps restée de nature économique, nourrie de rapports de force entre blocs d’intérêts et puis voilà qu’à une planétaire lutte des classes succède la lutte des tribus, des ethnies et des religions. L’anthropologie est nécessaire pour comprendre la décomposition libyenne, celle de la Syrie ou celle de l’Irak. On n’ose formuler une hypothèse: et si le désastre arabe était désastreux d’abord parce qu’il est islamiste? N’y aurait il pas un fondement d’un évident bon sens à cette crainte actuelle de l’islam? Ne correspond-elle pas à une réaction, face aux bienfaits de l’islamisme dans le monde contemporain? Bien sûr, il ne faut pas jeter le bébé d’Averroès ou d’Ibn Khaldoun avec l’eau du bain du Calife, mais tout de même n’y a-t-il pas un problème avec cet islam proliférant devenu fou, furieux, intolérant? Pourquoi est-il incapable de se réformer, de se penser? Pourquoi ne lit-on jamais ou très rarement des pétitions d’intellectuels d’origine arabomusulmane pour crier: « Pas en notre nom! Pas au nom de l’islam! » Quelle est cette incapacité arabe à porter un regard critique sur ce que des Arabes ont fait de l’histoire arabe? Le texte sacré coranique aurait été écrit par Allah lui même et serait donc intouchable. Respectons la foi qui inspire la transcendance, mais cela interdit-il de penser à côté? Pourquoi le goulag islamique garrote-t-il les esprits jusqu’en Europe, jusqu’à Sarcelles? Il y a quelque chose d’énigmatique dans cette fossilisation.

    Que signifie cette haine pavlovienne d’Israël? Qu’est ce que représente Israël dans l’imaginaire arabe? Israël humilierait les Arabes par sa seule existence? Ne serait-ce pas plutôt le désastre islamiste qui devrait humilier les arabes? Israël représente le reflet renversé de ce désastre. Regardons une carte. Voilà un pays pas plus grand qu’un confetti qui dame le pion à la moitié de deux continents et à six cent millions d’individus. Dans le même temps, ces six cents millions d’individus traduisent en arabe moins de livres étrangers que n’en traduit la Belgique (rapport du PNUD 1998). Effectivement il y a de quoi être vexé par ce reflet renversé, mais au lieu de relever le défi c’est le porteur du défi qu’il faut anéantir comme s’il avait d’abord et avant tout, dans cet espace de personnes moustachues et/ou barbues, attenté à la virilité arabe humiliée dans ses défaites militaires face à Israël. Est-ce cela la source du malheur arabe? Celui qui enveloppe la femme et la dissimule au regard, au nom de l’islam et de la charia, voit-il dans cet Israël démoniaque la représentation de ses frustrations?

    On est porté à penser que le cœur du décalage culturel entre islam et Occident est de cet ordre. Des lors, les esprits éclairés, ceux inspirés par les Lumières, devraient combattre cet obscurantisme régressif. L’idéal d’autonomie, celui de liberté des individus, devrait regarder avec effroi ces sociétés d’enfermement où l’individu n’existe pas. Ce regard lucide, les intellectuels d’Occident l’ont déjà porté sur ces mondes totalitaires qui déjà faisaient de la figure juive l’objet repoussoir. Arthur Koestler, Georges Orwell, Simon Leys, Albert Camus avaient saisi avant tout le monde ce qui du communisme partageait avec le fascisme la haine de la liberté. Avec délectation et aveuglement, déjà, d’autres intellectuels pensaient le communisme juste parce que théoriquement fondé. Au diable la vérité ou la liberté puisque le concept permettait d’élaborer des équations justes. Cet amour erroné de modèles théoriques tordus fonctionne toujours de nos jours: à partir d’une lecture économique fondée (misère des peuples) mais erronée (richesse des potentats, corruption des dirigeants), certains voient dans l’affrontement entre la Palestine et Israël, l’affrontement d’un Sud pauvre contre une puissance coloniale. L’argent que notre ami le Qatar investit dans ses stades réfrigérés aurait de quoi faire vivre dix Palestine.

    Que signifie la haine du Juif inculquée depuis l’enfance sinon inventer un objet repoussoir qui interdit de penser sa propre condition. Pourquoi est-ce ici, en France, à Trappes, à Sarcelles ou rue de la Roquette que quelques illuminés se sont battus aux cris de « Allah Akbar! » (« Dieu est grand! »)? Quand les islamistes découpent au couteau la tête d’un ennemi, d’un mécréant, d’un Croisé ou d’un Juif, c’est aux cris de « Allah Akbar! » que ce malheureux est égorgé. La décapitation de Daniel Pearl en fut le premier exemple. Il faut regarder ces images atroces diffusées à profusion sur Internet par les auteurs de ces gestes pour prendre la mesure de ce que ces gestes symbolisent. La culture du martyr, la glorification de la bombe humaine (faussement qualifiée « d’attentat suicide » par les médias occidentaux) est l’autre face (sanglante) de ce rapport au monde.

    Enfoui dans son confort (tout relatif) l’Occident en paix depuis 70 ans, a fait du rapport production/consommation le noyau dur de ses modes de vie. A côté de lui et désormais chez lui, c’est une autre vision du monde qui s’est installée dans une extraordinaire schizophrénie. Ce sont des musulmans intégrés dans la société qui ont commis les attentats de Londres. Ce sont des jeunes Nigérians présents depuis longtemps dans la société anglaise qui ont massacré au hachoir un soldat britannique à Londres en 2013. A Boston, ce sont deux frères d’origine tchétchène, installés depuis longtemps aux USA qui ont posé les bombes du marathon. Khaled Kelkal, Mohamed Merah présentaient des profils proches. Mal intégrés, shootés à l’islamisme, ils ont trouvé dans une exaltation identitaire une raison d’être autant qu’une raison de tuer.

    Ou bien, en Europe et en France on est capable d’intégrer ces données factuelles, de réfléchir sur elles, ou bien on continue à dénier à ce réel sa réalité. C’est donc de logiciel intellectuel qu’il faut changer. Aux catégories des années 50/60 dominées par une grille de lecture politique (dominants/dominés) ou économique (lutte de classe/moyens de production/propriété), il faudrait reprendre et reconsidérer ce que Levi Strauss écrivait déjà dans Tristes Tropiques sur l’étanchéité du monde né de l’islam et des sociétés arabes. Germaine Tillon, pourtant peu suspecte de complaisance coloniale pointait, elle aussi, la spécificité de l’hostilité de la société arabo-musulmane dans sa lutte contre la colonisation française en Algérie. Déjà les prémices d’un projet de purification ethnique sur une base islamique, pointaient sous les discours anti colonialistes. Jusqu’à ce jour, cet aspect-là des choses, cette dimension ethno-religieuse a peu été prise en compte par ceux qui ont travaillé sur les mouvements d’indépendance en Afrique du Nord et la guerre d’Algérie. Celle-ci ne pouvait être que juste et bonne et c’est un regard idéologique bienveillant qui fut d’abord porté sur la guerre faite par le FLN à la France. Les crimes du FLN, le massacre au faciès des Européens, des Français à Oran le 5 juillet 1962 ont été oubliés dans les poubelles progressistes de l’histoire grâce aux bons conseils dispensé par Jean Paul Sartre dans sa préface aux « Damnés de la terre » de Franz Fanon: un bon européen est un colon mort, lui, sa femme et ses enfants, écrivait en l’occurrence l’auteur des « Mains sales ».

    S’il ne s’agit pas d’essentialiser les cultures nées de l’islam, il s’agit de prendre la mesure du télescopage culturel en cours dont les Juifs constituent la ligne de front et dont la Palestine est le prétexte. Au Proche-Orient c’est la même partie qui se joue. Comment peut on imaginer un accord entre les parties quand l’un des partenaires dénie à l’autre son droit à exister? La majorité politique pilotée par Netanyahu n’est pas prolixe en gestes généreux ni en imagination prospective et il se développe en Israël une frange d’extrémistes ou d’illuminés dangereux pour la démocratie. La nébuleuse du « prix à payer » est un poison pour la société israélienne. Elle est le symptôme d’une perte de sens et de mesure. Elle est le produit des formes les plus obscurantistes de l’intégrisme religieux juif, le même qui a inspiré le bras meurtrier de Yigal Amir, l’assassin de Yitzhak Rabin en novembre 1995 ou celui de Baruch Goldstein à Hébron un an plus tôt. L’assassinat de ce jeune palestinien brûlé vif en vengeance des assassinats des trois adolescents juifs, témoigne de cette pente dangereuse. Malgré la condamnation unanime de la classe politique, ce risque est présent dans la société israélienne. Il est le corollaire de la corruption de certains esprits confrontés à une violence et à une menace infiniment répétée.

    L’Europe est elle encore capable de penser cela? Est-on capable de penser ce que signifie vivre dans un pays dont la largeur ne dépasse pas 20kms, entourés par des télévisions qui débitent à longueur de journée des appels à la haine, au massacre. Depuis près de 70 ans, les Israéliens vivent dans ce climat, au rythme des attentats et des guerres, mais depuis 70 ans, ils ont simultanément bâti un pays, développé une culture, composé des musiques, écrit des livres nobélisés, développé des sciences et des techniques pour le bien de l’humanité. Israël aime la vie tandis que le Hamas célèbre la mort et c’est bien l’autre terme de cette tragédie sans fin.

    En s’attaquant au Hamas, Israël se défend autant qu’il libère les Palestiniens de ce joug mortifère. Est-on capable de comprendre cet enjeu, ici en France? Est on capable en Europe de mettre en cause sa grille de lecture pré-construite, ses clichés? Et si c’était Israël qui mettait en question nos schémas de pensée? Osons la question en d’autres termes: et si Israël se battait pour NOUS?

  • gesta

    Et moi qui pensait que cette chronique était doué ! c’était le jargon technique et le style enchevêtré qui m’a leurré??.Tout ce que je ne comprends pas me parait savant . Une arabe quoi! Mais là cette chronique est descendue à notre niveau de pauvres arabes clownesques, paranoïaques, narcissiques, sado-maso, pleurnichards, mégalomanes et j en passe. Certes quelques vérités évidentes donnent un air de crédibilité à ce fatras de clichés et d’à-priori rageurs. Mais ça n en reste pas moins une analyse Telquelliste ,digne de posts facebookiens ordinaires et synthèse boîteuse d’articles divers, perfidement aux allures logiques et impartiales, très convaincants mais vicieusement trompeurs….ça n’est pas du sionisme , ni même du courage (pleurnichard, du reste) comme vous voulez le faire croire encore moins un noble hara-kiri tragédien . Non, c’est juste drôle, grandiloquent et emphatique. Du « panurgisme » journalistique, dirigé contre un monsieur tout le monde aux écrits parfois passionnés, sur des réseaux sociaux. Une cible facile évidemment! Quelle hauteur et quelle finesse dans l’analyse. Le peuple aux mains entravés ! Parlez aux dirigeants , monsieur , qui ne sont pas plus fiers ni narcissiques que le plus pleutre des renards!Mais laissez l homme du peuple ses dérivatifs , ses passions , ses causes . il n a pas autre chose que ce lyrisme apaisant.
    C’est aussi et surtout une chronique vendetta: oui monsieur, de l’amertume dans cet écrit . On sent la vengeance visant des commentaires désobligeants de l’article précédant indigeste, . D’ailleurs, apparemment, certains chroniqueurs de Tel Quel ont pris l habitude, subtile croient-ils de persifler à l’encontre de leurs lecteurs critiques , ressentis comme de véritables ennemis, et ce via leur chronique, Grosse déception! Pour un tel sujet on attendait du recul, une autre hauteur qu’une simple vindicte de salon, susceptible et narcissique. Mais suis-je bête! De la part d’un arabe( non?) rien ne nous étonne…Evidemment! Il est de notoriété publique que tous les arabes et tous les musulmans sont des terroristes , fous de Dieu et fous de tout par la même occasion ..
    La paranoïa et les lois discriminatoires , monsieur, ne sont pas du tout du coté de ceux que vous croyez. et votre analyse parfaitement fielleuse, subjective et épidermique n est ni justement critique ni responsable car trop superficielle mais elle sera certainement applaudie dans votre salon par votre cercle d’amis. .
    Nous, on a besoin de lumières.

    • badaboum

      Je m’appretais justement a répondre a sa chronique lorsque j’ai vu votre commentaire. Je n’aurais sincèrement pas pu faire mieux, vous avez tout dis! Bien dommage que vous vous cachiez derrière un pseudonyme vous pourrez être auteur, mais la prochaine fois emportez vous moins… Un bon critique est aussi celui qui sait garder sa mesure pour mettre en lumière la demesure absurdité des autres. Bonne continuation

      • gesta

        Je ne suis qu’une lectrice ordinaire sans pretention aucune.mais merci quand même. Au fait , aucune colère. De la déception oui. Et mes emportements ont une autre allure :D

        • badaboum

          Votre lucidité d’esprit liée a votre imposante didactique m’intrigue de plus en plus… Serait-ce indécent de prétendre a un moyen d’échanger avec vous autre que cet espace de commentaires sous-jacent a un article qui je le crois nous procure a tous deux un profond dégoût. Je suis par ailleurs aussi une lectrice (oui lectrICE) par soucis de clarté, car je vous l’accorderais nos compatriotes masculins ont souvent l’invitation facile…

          • gesta

            Bienvenue :)

    • Djinn

      C’est un peu sévère, certes l’article est condescendant mais quand vous parlez de « laissez l’homme du peuple ses dérivatifs, ses passions, ses causes » si vous faîtes référence au salut hitlérien ou autre débilités de ce genre cet article moyen finit par prendre tout son sens…

      • gesta

        Le salut hitlérien? Je ne vois pas en quoi se passionner pour la cause palestinienne sur des rėseaux sociaux ou manifester son soutien dans les rues du monde entier serait condamnable Sous le ffallacieux prétexte qu une poignée d’ énergumènes épars ont esquissés un salut nazi ou cconsidéré comme tel.Soit. Et alors? Quelle importance? Un bouffon ciminel mort et enterré depuis belle lurette dont le salut d’outretombe ne signifie ,à mon sens , pas plus qu un clairon de cavalerie ou un cliquetis de chaînes . Mais il s agit peut -être de ces fameux gestes , nouvelles phobies fortement nourries par ceux qui sortent le fantôme du placard, épouvantail poussiéreux que l’on secoue à chaque fois comme un trophée?Tout le monde sait que trop de poussière ça fait éternuer. Bref. Nous n avant pas le même cheminement de la pensée: on ne parle pas des mêmes cadavres. Ceux dont il s’ agit aujourd’hui n’ont pas la même noblesse évidemment. Faudra s’inventer un salut. ..Qui sait? Ca peut servir a rapporter de gros lots de consolation. ..

        • Djinn

          C’est un symbole, dans ce cas j’imagine que vous ne faisiez pas partie des gens qui se sont émus de certaines caricatures …

          • gesta

            Quelles caricatures? Aucune caricature ne m émeut. Bien reussies elles m amusent ..aussi pietres ques certaine s chroniques ellles me deçoivent et parfois je le dis jjusqu’à ce que je me laisse de la médiocrité tenace et répétée là où dautres voient du génie. Ce qui ne me gêne en aucune façon. ..mais bon arretons de parler de moi .la n est as le sujet. Juste jai l habirude de répondre aux gens qui s’adressent a moi. Mais là ca frise le jouurnal intime et cça n’a absolument aucun intérêt…

          • gesta

            Ps: Surtout bourrė de fautes de frappe que la petitesse de nos nouveaux gadgets nous fait faire mais bon il parait que le cerveau peut lire yn texte àl’envers, facilement ….rassurant :D

  • Gued

    Le texte est bien écrit et franchement il y a de bonnes idées…. Pour ceux qui s’estiment meilleurs, postuler donc à Telquel pour remplacer les individus que vous jugez médiocres !

    Sinon, en tant que marocaine, je trouve qu’on en fait trop pour les juifs, on nous bassine les oreilles avec l’antisémitisme !
    Merde ! Au Maroc ils sont traités comme des rois… Un rabbin se fait agresser et ça fait la une de tous les journaux pendant que des milliers d’enfants marocains bien plus en danger n’interpellent aucunement les journalistes ! Tfou 3la li8oude !!!

    • David

      Au moins tu assumes pleinement ton antisémitisme, c’est honnête.
      Les journaux parlent de l’agression d’un rabbin, surement parce que c’est un phénomène rare au Maroc et que ca interpelle. Le Maroc montre qu’il respecte toutes les religions et qu’il porte de plus nobles valeurs que bien d’autres pays, ça s’appelle de l’islam tolérant dont tu ne dois certainement pas te revendiquer.
      Les juifs marocains ou qu’ils soient dans le monde revendiquent fièrement leurs marocanité, gardent précieusement leurs traditions et ont le Maroc dans leurs cœurs.Ils vivent au Maroc depuis plus de 2000 ans et bien avant l’arrivée des arabes.

      C’est les gens comme toi haineux et racistes qui causent le plus de torts aux arabes, tu dois surement te reconnaître dans le modèle de la victimisation éternelle et du juif coupable de tout les malheurs des arabes.

      • Gued

        C’est vrai que les juifs ne sont pas haineux et rascistes… Ils nous l’on bien montré ces dernières semaines…

        Si ne pas apprécier de voir des personnes se réjouir de la mort de ses voisins, si trouver inadmissible que des personnes regardent les explosions meurtrières sur Gaza comme un spectacle, si le fait de rester sans voix face à des barbares qui dédicacent des bombes avant de tuer avec des enfants innocents et des femmes sans défense, si tout cela est antisémite, alors oui, ouiiiii, je suis fière d’être antisémite et deux fois plus qu’une !!!

  • dianegordon

    Ces conneries – Juifs ont été expulsés du Maroc dans les années 50, et j’ai récemment vu beaucoup de croix gammées sur les murs. Sur quelle planète êtes-vous, Sophie?

    • visiteur

      Vous avez raison diangordon, ces pratiques sont condamnables. Mais pour éviter toute ambiguité, j’espère aussi que vous condamnez le lynchage des arabes israeliens, le cri des israeliens comme  »mort aux arabes », écoles fermées, enfants tués », etc, etc. sans oublier tout le reste.

  • moun2a

    Les musulmans sionistes ça existe aussi…. hélas!!!

  • Yajjou Mounir

    c’est une chronique ou un diagnostic?

  • visiteur

    Décidément, l’auteur revendique une posture critique mais ne pense et
    n’écrit qu’avec les catégories de pensée du dominant. Les arabes par
    ci, les arabes par là, comme si les arabes forment un bloc homogène.
    Pour lui, y a jamais dans l’histoire de l’autocritique; Ajourd’hui non
    plus. Pour lui les arabes sont tous fautifs. Pas de différence entre les
    diminants et les dominés.Pour lui les arabes doivent se livrer à leur
    autocritique comme si les conditions de l’autocritique sont réparties
    également. Il ne lui vient même pas à l’esprit qu’un journaliste qui est
    payé à réfléchir sur l’autocritique n’a rien à voir avec cette mère qui
    cheche son enfant sous les débris des bombes. Au nom de l’autocritique
    il lui demande de ne pas accuser l’occupation, le colonialisme,
    l’impérialisme…. elle doit plutôt se regarder dans le miroir et se
    dire  »Je m’excuse. C’est ma faute ce qui m’arrive. C’est la faute à mon
    narcissime blessé. C’est la faute à mon manque d’autocritique. »
    Décidément, l’auteur revendique une posture critique mais ne pense et
    n’écrit qu’avec les catégories de pensée du dominant. Ah oui, ça, je
    l’ai déjà écrit.

    • Driss El

      5/5

  • Jad

    Trés bon article Mr Omar sgahi, tellement vrai hélas!

  • faiza

    on pourrait discuter le contenu du gus s’il vit dans son pays mais j’ai la conviction nette qu’il écrit pour mendier des papiers de séjour(éternel mendient) ou pour plaire à lang…mais celui-ci est peu sensible aux mots mais à d’autres choses…

  • Driss El

    Un petit rappel historique, loin d’une agression unique dans une ruelle mal éclairée, qui sait. Il te faut un peu d’aide mon cher, tu lis pas bien.

    Alors, je te conseille entre frérots arabes de laisser les dieux se reposer loin des guerres de colonisation réelle et non fictives. Les dieux ont en marre des humains, trop c’est trop. Chaque moussiba est liée à l’antisémitisme, Allah ne sent pas Yahvé, et voilà. Recette magique pour être le vrai religieux qui interprète l’histoire par l’effet du ciel sur la terre. Tu vois, erreur n’est-ce pas?

    Où sont-ils l’économie, le pétrole, le Canal de Suez, les intérêts, l’garmouma?

    Engloutis dans les anal-éthiques?

    Une autre version de l’histoire:

    Une personne qui approuve le crime, se tait devant le crime, le commet. D’ailleurs, l’histoire nous a appris que ceux qui appuient l’holocauste de Gaza, sont eux qui étaient participants au holocauste nazi. Ce dernier a eu lieu en Europe chrétienne et non pas au monde musulman.

    Lorsque les musulmans ont quitté l’Europe, les juifs n’ont pas choisi Paris, Rome, Londres, ou autres villes européennes, ils ont traversé la mer pour rejoindre les musulmans chez ces derniers. Les affaires fleurissent dans le respect mutuel et la confiance. Le monde musulman était la Terre de l’humanisme dans sa pureté, ce monde est toujours capable d’aimer les juifs  » gens de Livre » donc croyants et digne de respect.

    L’antisémitisme est né loin du Monde musulman, sur une terre chrétienne. Aujourd’hui, sans gêne, on demande à chaque arabe ou musulmans et un par un s’ils sont antisémites. Pourquoi cette absurdité?

    Les chrétiens, les musulmans, les juifs de l’ (Orient) sont victimes d’un colonialisme nouveau, un colonialisme philanthropique qui purifie son acteur d’un crime commis sur sa terre par un autre dans un lieu appelé  » terre sans peuple »

    Quelle horreur.

    • Djinn

      « Gens du livre » donc croyants et digne de respect?
      Les autres n7argouhoum yak? Les Esquimaux qu’est ce qu’ils t’ont fait? Ce sont des esclavagistes notoires qui n’ont abolis l’esclavagisme qu’au milieu du 20eme siecle?
      Ah merde je confond avec les arabes.

  • Agurzil

    Comment expliquez-vous que le général Sami Turgeman ait la nationalité marocaine alors que c’est lui qui est en charge de massacrer les Palestiniens à Gaza ? On n’a pas d’honneur, voila tout !!!
    Wa salam 3alaykoum

  • brams

    oui coohabite et c’est tout mais aucune complicité ni le meme niveau de vie je ne connais pas beaucoup de juifs pauvres au Maroc et pour finir les arabes marocains sont comme les palastiniens otages exemple pleins de juifs se sont construit au Maroc et travaillent dans des postes importants dans le monde et moi qui est artiste résident en France j ai travaillé avec des maisons de disque et jamais d artiste marocains ne passe à la télé et toute la culture marocaine est représentée par des juifs et moi meme on m a evincé d un projet dans lequel j ai composé et travaillé pendant 5 ans à un algérien ….etc
    il est ou le retour ? walou juste des paroles au Maroc on vit tous ensemble j ai vécu au Maroc et j ai aimé des juifs mais pas eux désolé mais c est la stricte vérité (amer) tout cela profite à une minorité de riches marocains qui d ailleurs vivent comme des juifs et que les juifs prennent pour des imbéciles s et c est ce qu il sont au fond peut être
    c est ce que je pense d apres mon vecu et c est comme ça que j ai ressenti les choses et je n ai pas de haine contre les races en générale mais les cons m insuporte

  • Omar

    un article qui s’adresse à tous les Arabes est aussi bête qu’un article qui s’adresse à tous les Juifs… Le sionisme d’Israël fait vomir des gens du monde entier, y compris des juifs vous vous égarez Monsieur l’Agent… changez de métier vous ne méritez pas le titre de journaliste avec un texte aussi léger…

  • Belghiti Mustapha

    Drole de raisonnement pour quelqu un qui veut se démarquer du reste de  » son  » monde , le monde arabe La cause palestinienne a trop souffert des arabes avant Israel pour que vous lui ajoutiez vos reflexions . Oui , Israel est puissant . Non par ses propres forces , mais par l appui sans mesure dont il bénéficie de la part de l occident en tete duquel se trouvent les USA . Oui , il faut etre drolement myope pour ne pas avoir saisi cela . Oui le monde arabe continue à trainer le boulet des colonialismes qui continuent à sévir différemment en maintenant et en installant au pouvoir des apprenti dictateurs qui se hatent de maintenir leurs populations dans l obscurantisme le plus total , lesquels colonialismes sont sous la botte des lobbys sionistes . Si vous ne le saviez pas déjà , regardez l influence du CRIF et LICRA en France et de l AIPAC aus USA !
    Oui , toute visite à Israel est une normalisation avec cet état voyou . Un état qui continue sous les yeux du monde entier à assassiner et à détruire un peuple entier ! Quand au mossad , vous pouvez postuler , peut etre aura t il quelque chose pour vous !

  • Pingback: ExtremeCentre.org » Le narcissisme blessé des Arabes: Blog Politique Francophone pour les Libertés Fondamentales et Contre Tous les Totalitarismes, qu'ils soient de Droite ou de Gauche()

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF
NEWSLETTER TELQUEL BRIEF
Merci !
Pour finaliser votre inscription, cliquez sur le lien figurant dans l'email que nous venons de vous envoyer.