Attaque attribuée aux FAR : la Mauritanie rapporte la mort de deux ressortissants dans la zone tampon du Sahara

Deux Mauritaniens ont été tués dimanche dans ce que des informations de presse ont présenté comme une frappe marocaine aux confins de la zone tampon du Sahara, a déclaré, mercredi, le porte-parole du gouvernement mauritanien.

Par

Un véhicule des forces armées royales vu du côté marocain du point de passage frontalier entre le Maroc et la Mauritanie à Guerguerat, le 25 novembre 2020, après l'intervention de l'armée marocaine dans la région. Crédit: Fadel Senna / AFP

Selon ce que nous en savons, deux Mauritaniens sont morts dans l’incident qui a eu lieu dimanche », a dit devant la presse Mohamed Melainine Ould Eyih. « L’incident a eu lieu hors de notre territoire national », a-t-il dit, sans se prononcer sur ce qui s’était passé.

La presse locale faisait état, elle, de trois Mauritaniens tués.

Selon des médias liés aux indépendantistes du Polisario, une attaque aérienne attribuée aux FAR a visé tôt dimanche des camions près de la frontière entre la Mauritanie et la zone tampon du Sahara, faisant trois morts.

Dans un communiqué publié mardi, l’Algérie a condamné « énergiquement les assassinats ciblés commis au moyen d’armes de guerre sophistiquées », accusant les Forces armées marocaines d’avoir commis des assassinats ciblés, « ciblant des civils ».

à lire aussi

(avec AFP)