Zellige, maillots de foot et appropriation culturelle : comment le Maroc lutte-t-il contre les copycats?

En s'inspirant du palais El Mechouar de Tlemcen pour dessiner le maillot de l’équipe d’Algérie, la marque Adidas s’est attiré les foudres du Maroc pour s'être approprié “son” zellige. Mais au-delà de la polémique, que fait 
le royaume pour lutter contre l’appropriation de sa culture ?

Par

Le zellige sur les nouveaux maillots des Fennecs est-il marocain ou algérien? La polémique fait rage sur les réseaux sociaux. Crédit: ADIDAS

Un maillot de foot floqué qui fait polémique et relance le débat sur l’appropriation culturelle! Pour habiller la sélection algérienne, l’équipementier Adidas indique s’être inspiré des murs colorés de “l’emblématique palais El Mechouar”, citadelle bâtie au XIIe siècle par les Almohades à Tlemcen. Mais ce faisant, l’équipementier allemand s’est aussi attiré les foudres juridiques du Maroc. Moins d’une semaine après la présentation du nouveau maillot algérien, le ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication a ainsi mandaté l’avocat Mourad El Ajouti, président du Club des avocats, pour mettre en demeure la marque aux trois bandes. Motif évoqué : appropriation culturelle du zellige marocain au profit de l’Algérie.

De Madonna à la FIFA

A l’appui de sa requête, le ministère de Mehdi Bensaïd exhibe un article signé en 2019 par…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés