Il y a 47 ans, quand un Boeing 707 s’écrasait au nord d’Agadir 

Le 3 août 1975, un avion supposé atterrir à Agadir à 4 h 30 ne foulera jamais la piste de contrôle de l’aéroport. À son bord, 181 passagers, sept membres d’équipage, et aucun survivant. À ce jour, le crash de ce Boeing 707 demeure la plus grande tragédie aérienne commerciale du Maroc. C’était il y a 47 ans.

Par

L’avion de la compagnie jordanienne Alia Royal Jordanian Airlines, était affrété par Royal Air Maroc. Crédit: Aviation Accidents / Facebook

Le 3 août 1975, les équipes de l’aéroport d’Agadir perdent la piste d’un Boeing 707. L’avion appartient à la compagnie jordanienne Alia Royal Jordanian Airlines, et est affrété par Royal Air Maroc. Selon une dépêche de l’Associated Press datant du jour même de la tragédie, les passagers sont au nombre de 181, principalement constitués d’ouvriers marocains et de leurs familles, qui se rendent au Maroc pour y passer les vacances. Le voyage semble se dérouler sans anicroches : trois minutes seulement avant l’accident, l’avion entrait en contact avec la tour de contrôle d’Agadir, en vue de préparer l’atterrissage. L’appareil se situe alors à 1000 mètres d’altitude, et traverse les montagnes du Haut Atlas. Le vol, en provenance de l’aéroport Paris-Le Bourget, a décollé à 2 h 20, et doit…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés