De l'importance du débat public

Par Fatym Layachi

Aujourd’hui, tu mets cette robe que tu viens d’acheter dans cette boutique qui vend plein de marques de créateurs. Aujourd’hui il fait beau. Il y a du soleil, tu ne travailles pas, on est samedi. Tu vas déjeuner chez Zee avec tout plein de potes. Aujourd’hui, Zee s’essaie aux ceviches. Elle a fait un atelier ceviche dans cette épicerie fine où elle fait des ateliers depuis six mois. Parfois c’est un peu incongru, les recettes sont plus conceptuelles que savoureuses, quelquefois atteintes de ce syndrome si répandu dans ton univers : cette furieuse volonté d’être original ! Mais la plupart du temps, elles sont chouettes ses recettes. Et puis surtout, après chacun des ateliers, c’est l’occasion d’un déjeuner, d’un apéro ou d’un goûter. Zee a dressé une magnifique table. Il y a plein de choses à grignoter, des pichets de sangria blanche. Tout est frais et coloré. Vous êtes une vingtaine à trinquer sur la terrasse de cet appart baigné de lumière estivale. Ça papote. Ça picore. C’est joyeux. Il y a plein de gens que tu aimes bien. Il…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés