Marrakech-Safi : un plan d’urgence de 522 millions de dirhams contre la sécheresse

Afin de pallier les effets de la sécheresse qui guette la région Marrakech-Safi, un plan d’urgence devra mobiliser un budget global de 522 millions de dirhams pour soutenir la région.

Par

musée de la place Jamaâ El Fna, au sein de l’ancien édifice de Bank Al-Maghrib, qui retracera l’Histoire de la place mythique du VIIe siècle à nos jours.

Kassi Lahlou a tenu, lundi au siège de la wilaya de Marrakech-Safi, sa session ordinaire au titre du mois de mars. Le wali de la région a procédé à l’adoption de l’ensemble des points figurant à l’ordre du jour de cette réunion, avec un accent tout particulier mis sur la situation hydrique dans cette partie du territoire national.

L’occasion pour l’assistance de suivre un exposé exhaustif présenté par l’Agence du bassin hydraulique du Tensift (ABHT) sur la situation hydrique au niveau régional, avec un focus sur une panoplie de mesures d’urgence mises en œuvre pour garantir l’approvisionnement en eau potable.

à lire aussi

Dans ce cadre, une enveloppe de 522 millions de dirhams devrait être réservée pour financer un plan d’urgence sur deux volets. Le premier volet relève de la poursuite de l’alimentation en eau des populations, et le second concerne l’efficacité hydrique pour éviter les gaspillages. Une enveloppe de 6,5 millions de dirhams sera réservée à la construction de 16 petits barrages entre 2022 et 2023.

De même pour la mobilisation de 20 millions de m3 d’eau dans le barrage Sidi Moulay Youssef au profit de la ville ocre, ainsi que pour la réhabilitation et la remise en état de plusieurs puits, en plus de la recherche de nouvelles sources permettant d’accéder aux eaux souterraines.

Le Conseil de la région Marrakech-Safi a également appelé à améliorer les services liés à l’eau potable et son approvisionnement, en raison de la situation hydrique critique au niveau du bassin hydraulique du Tensift.

(avec MAP)