Kamal Mokdad : “La capitalisation boursière a enregistré une hausse record de plus 100 milliards de dirhams en 2021”

Made in Morocco, résilience du marché des capitaux, industrialisation de l’économie, financement des PME, employabilité des jeunes… Kamal Mokdad, président du conseil d’administration de la Bourse de Casablanca et directeur général de la Banque centrale populaire (BCP), nous livre un regard transverse sur les enjeux vitaux auxquels fera face le Maroc en 2022.

Par

TelQuel : La persistance du variant Omicron tempère les espoirs d’un net rebond de l’économie en 2022. Quelles opportunités et quels défis entrevoyez-vous au cours de cette année qui débute ?

Kamal Mokdad : Disons-le d’emblée, 2022 sera une année de défis ! Parce que le virus du Covid-19 avec ses nombreux variants s’est invité dans notre quotidien et est devenu une source d’incertitude majeure. À cela s’ajoute le renchérissement des matières premières et des produits agricoles, influencé notamment par les tensions géopolitiques qui impactent les chaînes logistiques et les prix de l’énergie. Cette crise a également remis à l’ordre du jour, de manière plus aiguë, les enjeux de la souveraineté nationale, qu’elle soit sanitaire, vaccinale, financière, énergétique, industrielle ou alimentaire….

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés