Comment faire société ?

Par Fatym Layachi

En ce moment, il y a la CAN, et le Maroc a un joli parcours qui vous fait vibrer, tes concitoyens et toi. Le foot, en tant que tel, tu n’y comprends pas grand-chose et tu n’as pas forcément envie d’y comprendre quoi que ce soit. Les hors-jeu, les coups francs et autres corners sont des notions assez abstraites pour toi. En revanche, l’engouement qui s’est emparé de tout le pays depuis trois semaines, tu le comprends. Cet engouement, il est concret. Il est visible. Il est audible. Il se voit dans les rues, dans les cafés, dans les salons où tu dînes, dans les restos où tu déjeunes. Il se lit sur les statuts Facebook de tes amis virtuels, sur le groupe WhatsApp familial. Dans les commerces où tu rentres, ça parle foot, et aussi dans toutes les discussions avec tes potes en ce moment. Et tu trouves ça très beau, cet engouement. Toi, les émotions collectives, les moments de communion, ça te plaît, ça te fait frissonner. Ça te soulève. Littéralement. Tu peux chialer en voyant un stade…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés