Khalid Aït Taleb : menteur, menteur ?

Par Yassine Majdi

Dur dur d’être Khalid Aït Taleb. Notre ministre de la Santé est plus que jamais au cœur de l’actualité. Cette semaine, il s’est même mué en diplomate en dénonçant un supposé manque de respect des protocoles sanitaires chez notre voisin du nord. Dans un tout autre contexte, on aurait pu être convaincu par ce tacle aux autorités espagnoles, mais la situation sous nos cieux est loin d’être reluisante. Certains de nos compatriotes ont ainsi dû attendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois, pour regagner le royaume. Et les espoirs de certains d’entre eux d’un retour en douceur dans le plus beau pays du monde ont été vite douchés. Car si leur retour avait été reporté pour éviter la propagation du Covid, une fois arrivés au Maroc, ces “rapatriés” ont été placés dans un environnement pour le moins favorable à la transmission du virus. Ce fut le cas notamment à Fès, où certains se sont vu annoncer, dans l’hôtel censé les accueillir pour une période d’isolement de sept jours, qu’ils allaient devoir faire chambre commune avec des inconnus, dans la même situation…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés