PJD : Abdelilah Benkirane, la remontada ?

L’ancien Chef du gouvernement est prêt à reprendre le flambeau du PJD. A une seule condition : faire barrage à la proposition du secrétariat général dirigé par El Othmani, limitant à un an le mandat de la nouvelle direction.

Par

Abdelilah Benkirane tient Saâd-Eddine El Othmani pour seul responsable de la débâcle électorale du PJD. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Reviendra, reviendra pas ? A la veille du congrès extraordinaire du PJD, prévu le 30 octobre, le retour de Abdelilah Benkirane aux commandes du parti de la lampe demeure en suspens. L’ancien Chef du gouvernement, lui, semble serein quant à ses chances de succéder à Saâd-Eddine El Othmani, et de présider à nouveau aux destinées de la formation qu’il a dirigée entre 2008 et 2017. Si bien qu’il impose déjà les conditions préalables à son comeback à la tête du parti défait aux élections du 8 septembre.

Les conditions d’un come-back

De retour de son hospitalisation en France début septembre, Abdelilah Benkirane a repris ses (nouvelles) habitudes de communication avec les militants et les dirigeants du PJD: noircir un bout de papier et le publier sur ses réseaux sociaux. Sa dernière sortie, dimanche 24 octobre, ne déroge pas à la règle….

article suivant

Pfizer et J&J travaillent, comme Moderna, sur une version du vaccin anti-Covid contre Omicron