Akhannouch doit “rééduquer” nos capitalistes!

Par Réda Dalil

Aziz Akhannouch n’en fait pas mystère : c’est le social qui donnera le ton à son mandat. Création d’un million d’emplois nets, enclenchement du mécanisme d’aides aux populations vulnérables, soutien à la famille, aux personnes âgées, et, surtout, mise en place d’une couverture médicale généralisée… Pour le chef de la majorité, il faut très vite légitimer socialement un gouvernement perçu comme l’émanation de la très haute bourgeoisie marocaine. Le soupçon qui lui colle à la peau est celui de vouloir vite permettre à ceux qui l’ont soutenu de réaliser un retour sur investissement, compte tenu des moyens engagés dans la campagne électorale. La déception PJD a mis du vent dans les voiles du RNI, lui permettant de réaliser des raz-de-marée dans toutes les instances électives. Mais attention, ce semblant d’unanimisme autour des Indépendants peut être un trompe-l’œil. L’électorat n’a que trop à l’esprit la manne (13 milliards de dirhams au moins) détournée des poches des citoyens suite à la libéralisation des prix des carburants. Pour le moment, les rancunes du passé sont mises en sourdine, mais il suffirait d’un ou deux…

article suivant

Casablanca Finance City en perte de vitesse ?