Omar Radi : s’en tenir aux faits

Par Fatym Layachi

Les sentences sont tombées. Omar Radi a été condamné à six ans de prison. Imad Stitou à un an dont six mois fermes. Omar Radi et Imad Stitou sont journalistes. Omar Radi a été condamné pour “viol et atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l’État”. Tu n’es pas juriste et tu ne seras jamais de ceux qui veulent faire taire les présumées victimes de viol ou minimiser les atteintes à l’intégrité du pays, mais dans cette affaire, beaucoup de choses t’étonnent. Et pour commencer, tu ne peux que trouver ça étonnant que le tribunal ait réuni en une seule affaire ces deux accusions. En tout cas c’est très inhabituel ; même les juristes l’admettent. L’autre truc inhabituel c’est le statut de Imad Stitou. Il a d’abord été entendu comme témoin dans l’affaire de viol. Son témoignage était d’ailleurs à la décharge de son confrère et collègue. Puis, un beau jour, il a été décidé de le poursuivre en état de liberté en tant que complice. Tu n’arrives toujours pas à comprendre comment on peut passer de témoin…

article suivant

Covid-19 : 8995 nouveaux cas en 24h, près de 10,1 millions de personnes complètement vaccinées