Rachid Guerraoui : “L'enseignement supérieur public, à part quelques filières, fabrique beaucoup de chômeurs diplômés”

Sans surprise, le rapport sur le nouveau modèle de développement dresse un tableau particulièrement noir de la situation de l’enseignement supérieur et de la recherche au Maroc. Rachid Guerraoui, informaticien, professeur chercheur et membre de la CSMD, revient pour TelQuel sur l’urgence de réinventer ces secteurs  indispensables au développement du pays.  

Par

DR

TelQuel : La CSMD accorde une importance particulière à l’enseignement supérieur et à la recherche scientifique. Quel est leur rôle aujourd’hui dans le nouveau modèle de développement ? 

Rachid Guerraoui : L’enseignement supérieur et la recherche sont primordiaux pour le développement du royaume. Le Maroc ne pourra devenir une nation durablement compétitive sans un enseignement supérieur et une recherche scientifique de qualité. Aucune nation n’a pu se développer sans “savoir”. Notre rapport part de cet axiome. Comme dans tous les domaines abordés par la CSMD, nous avons attentivement écouté les acteurs concernés. Nous avons écouté un très grand nombre d’étudiants de diverses régions du Maroc, qui nous ont fait part de la nécessité d’une…

article suivant

Aux environs de Casablanca, un nouveau vaccinodrome "smart" et "intégré" pour accélérer la vaccination