Quitte à en crever

Par Fatym Layachi

Tu pensais passer un été tranquille. Tu te voyais déjà en train de sillonner des îles méditerranéennes avec Zee. Tu te voyais déjà allongée sur un transat, un cocktail dans une main, un éventail dans l’autre, le dernier Marc Lévy posé à côté de ta bouteille de Monoï, les yeux rivés sur une bande de garçons qui jouent au volley un peu plus loin. Tu t’imaginais n’avoir comme unique préoccupation que la gestion ardue de tes marques de bronzage. Tu te voyais déjà passer du bon temps en famille dans une maison en bord de mer en mangeant des figues fraîches. Tu te voyais tellement légère. Tu y croyais. Tu as passé des soirées aussi légères que des bulles de Prosecco. D’ailleurs, l’Italie a gagné. Tu ne comprends rien au foot. Tu ne veux pas t’y intéresser mais s’il faut fêter une victoire, tu n’es pas du genre à t’économiser. Alors cette victoire tu l’as fêtée ! Avec pas mal de Prosecco qui tape bien fort et quelques cuillerées de spaghetti alla vongole qui n’avaient d’italien qu’un mauvais accent. Et…

article suivant

Le Conseil de gouvernement adopte le projet de décret relatif à l’enseignement à distance