Recipharm, l'invité surprise du deal vaccinal

L’entreprise suédoise spécialisée dans la sous-traitance pharmaceutique veut faire du Maroc sa porte d’entrée vers l’Afrique. A l’international, le groupe pèse quelque 24 milliards de dirhams.

Par et

Le site de Recipharm à Monts, en France, produit des vaccins anti-Covid pour le compte de Moderna. Crédit: Guillaume SOUVANT / AFP

Son Excellence, que Dieu l’assiste. Merci de votre invitation. Soyez assuré de notre total engagement.” C’est par ces mots que le PDG de Recipharm, Marc Funk, a conclu son discours devant le roi. L’entreprise suédoise de CDMO (sous-traitance pharmaceutique) est l’invité surprise de cette cérémonie. Peu connu au Maroc, Recipharm est le cinquième plus grand sous-traitant mondial de l’industrie biotechnologique. Il dispose de plus de 30 usines dans dix pays, notamment en France, en Allemagne, en Israël, aux États-Unis et en Inde.

à lire aussi

Rôle d’exploitant

Devant le roi, le PDG de l’entreprise suédoise a signé avec Mohamed Benchaâboun, en tant que président du conseil d’administration du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, et Othman Benjelloun, en tant que représentant du consortium de banques marocaines, un mémorandum d’accord concernant l’établissement de capacités de fabrication de vaccins au Maroc. Contacté par TelQuel, Recipharm n’a pas souhaité répondre sur le…

article suivant

Qui de Nizar Baraka ou de Chakib Benmoussa assurera le suivi du nouveau modèle de développement ?