Pourquoi le Boualem ne s'intéresse plus au Covid, au variant Delta, au reconfinement...

Par Réda Allali

Nous voici, les amis, à nouveau englués dans cette sinistre épidémie qui n’en finit pas. Il suffit de se connecter sur n’importe quel réseau social pour y découvrir de nouvelles prédictions apocalyptiques, annoncées avec emphase. Partout, on agite le spectre d’un variant Delta, d’un reconfinement proche et inévitable, on se croirait dans un film d’horreur. Le Boualem, pour sa part, a cessé de s’intéresser à ce sujet. Non pas parce qu’il est irresponsable ou inconscient, mais juste parce qu’il n’en peut plus. Il est impossible de mariner dix-huit mois dans une ambiance d’apocalypse, voilà la vérité, à songer au trépas à chaque fois qu’on met le nez dehors. Certes, le bougre prend ses précautions, mais il lui semble bien qu’il risque plus la dépression que le Covid s’il continue à s’exposer à pareille ambiance.

“À ceux qui s’insurgent du manque de civisme des Marocains, parce que, bien entendu, si on doit reconfiner, c’est à cause de leur inconscience, il faut rappeler que, même en prison, l’isolement est une punition”

Réda Allali
Il faut ajouter qu’il a le plus grand mal à…
article suivant

Le whakapapa : l'Angleterre l'a, nous ne l'avons pas