Sondage : 58 % des Marocains ont une “vision favorable” de la France

Plus de la moitié des Marocains ont une opinion favorable de la France, révèle une enquête d’opinion menée par Arab Barometer, publiée le 24 juin. Les citoyens de sept pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) ont été interrogés sur leur vision de six pays dans le monde. 

Par

Mohammed VI et Emmanuel Macron à l'Elysée en avril 2018. Crédit: AFP

Comment les citoyens des pays arabes perçoivent-ils les pays étrangers ? Arab Barometer, un organisme indépendant partenaire de l’Université de Princeton aux États-Unis, a interrogé plus de 25 000 habitants dans 7 pays – le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, le Liban, la Jordanie et l’Irak – de mars à avril 2021. 

Selon les extraits dévoilés de l’enquête d’opinion annuelle, dans cinq pays sur sept, au moins 40 % des habitants interrogés ont une opinion positive de la France. Au Maroc, 58 % des citoyens en ont une “vision favorable”. S’ils sont la population montrant le plus d’élan envers la France, seulement 30 % d’entre eux ont une opinion favorable de la politique étrangère du président français, Emmanuel Macron.

“Emmanuel Macron a cherché à accroître l’influence de la France dans la région MENA”, explique le rapport. Si le président français s’est personnellement impliqué dans la crise libanaise en recevant le Premier ministre, Saad Hariri, et en instaurant des sanctions contre la classe politique du pays du Cèdre, seulement 38 % des Libanais ont une opinion favorable de sa politique étrangère. 

“Il est probable que ses déclarations controversées sur l’islam et son succès limité dans la résolution de la crise au Liban ont contribué à la baisse de sa cote globale par rapport au pays qu’il dirige”, avance l’Arab Barometer. En octobre dernier, le président français avait prononcé la phrase “l’islam est en crise”. Des mots qui ont provoqué l’émoi des populations musulmanes. 

Large soutien aux États-Unis et à la Turquie 

Plus des deux tiers des Marocains sondés perçoivent les États-Unis et la Turquie d’un bon oeil, avec respectivement 64 % et 65 %. Si les aides américaines sont le moteur de cette vision positive, la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara y est aussi pour quelque chose.

D’octobre 2020 à avril 2021, le pourcentage de Marocains ayant un avis positif sur les États-Unis a doublé. En janvier, les Américains ont lancé le processus d’ouverture d’un consulat américain au Sahara à la suite de la normalisation des relations entre Israël et le Maroc.

Interrogées sur cette normalisation, la majorité des personnes des pays de la région MENA ont exprimé leur réprobation. Seule exception, les Marocains qui à 41 % ont approuvé ce rapprochement du royaume avec l’État hébreu. 

Parmi les résultats les plus marquants, celui de la Chine. En octobre, 52 % des Marocains se disaient “favorables” à l’empire du Milieu. Six mois plus tard, ils étaient 62 %. Une  progression qui coïncide avec la diplomatie du vaccin menée par Xi Jinping, le président chinois.

En août 2020, le Maroc a signé un accord de coopération avec le laboratoire chinois Sinopharm pour être prioritaire à l’accès aux vaccins contre le coronavirus. 

article suivant

Maroc-Ethiopie: Le mégaprojet d'usine d'engrais à 3,7 milliards de dollars officiellement scellé