Bouygues et Thalès, derniers candidats au mégaprojet de surveillance de Casablanca

Selon nos informations, les deux géants français Bouygues et Thalès ont répondu à l’appel d’offres lancé par Casa Transports pour faire de Casablanca une ville “intelligente et sécurisée”. Le choix du porteur de projet devrait se faire dans les semaines qui viennent après étude des deux dossiers.

Par

Une sorte de “tour de contrôle” permettra à la DGSN de gérer les embouteillages ou un quelconque incident grâce aux images retransmises sur leurs écrans. Crédit: MAP

On connaît le nom des deux groupements en lice pour mener à bien le projet à 720 millions de dirhams de vidéosurveillance et d’amélioration de la circulation à Casablanca. Ce mardi 22 juin, après un report d’un mois de l’ouverture des plis qui devait initialement avoir lieu le 18 mai, ce sont les sociétés Bouygues et Thalès qui ont déposé leur dossier en réponse à l’appel d’offres lancé en février dernier par la Société de développement local (SDL) Casa Transports.

à lire aussi

Les deux géants français, opérant notamment dans le domaine des infrastructures et de la sécurité, sont les seuls à avoir soumissionné à l’appel d’offres que Casa Transports avait présenté à une dizaine de groupements marocains et étrangers, suite à un appel à manifestation d’intérêt. Des groupes comme Engie (France), IL&FS (Inde), Huawei…
article suivant

Gouvernement : le trio RNI-PAM-Istiqlal accouche d’une Charte commune